Éco-Business

Fès-Meknès : un budget de 948,7 MDH prévu en 2023

Le Conseil de la Région Fès-Meknès valide son projet de budget 2023. 795,3 MDH seront dédiés aux chantiers d’équipement et 153,4 MDH au fonctionnement du Conseil. Ce projet a été élaboré en l’absence de la note de cadrage du ministère de l’Intérieur sur les prévisions des ressources transférées  par l’État.  

Le Conseil de la Région Fès-Meknès a validé lundi dernier, en session ordinaire à Fès, son budget pour l’année 2023. D’une enveloppe de 948,7 MDH, en augmentation de 5% par rapport à 2022 (903,4 MDH), il est constitué à hauteur de 918,3 MDH (97%) par les transferts du budget général de l’État, 25,6 MDH par des impôts locaux et 4,2 MDH de ressources propres. Lors de cette rencontre, le Conseil a également dévoilé les budgets prévisionnels des années 2024 et 2025, qui s’élèveraient, respectivement, à 996 MDH et 1,054 MMDH.

Pour ce qui est des dépenses de gestion de 2023, elles sont en augmentation de 11%, passant de 137,9 MDH en 2022 à 153,9 MDH en 2023. Les prévisions des dépenses de gestion des années 2023 et 2024 s’élèvent, respectivement, à 152,4 MDH et 150,8 MDH, en diminution de 0,6% et de 1,1%. Concernant le financement des projets structurants, le Conseil a prévu un budget d’équipement de 795,3 MDH, en augmentation de 4%, contre +16,9% en 2022.

Les prévisions des budgets d’équipement des années 2023 et 2024 sont, respectivement, de 843,7 MDH et 895,1 MDH, soit une augmentation annuelle de 6%. Lors de la présentation des détails de ce budget, les responsables du Service des finances, du budget et de la comptabilité au Conseil de la Région Fès-Meknès ont expliqué que les crédits alloués au budget d’équipement de 2023 prennent en considération les engagements de la Région dans le cadre de ses partenariats (350,6 MDH), le financement du programme de réduction des disparités territoriales (206 MDH) et celui du Plan de développement régional (107,6 MDH), ainsi que le paiement des crédits (32,7 MDH).

Notons que le Conseil a également dédié une enveloppe de 59 MDH pour assurer la continuité des travaux dans certains projets déjà lancés. Il s’agit notamment de ceux qui ont été ajournés en raison de l’inflation et de la hausse des prix des matières premières dans le secteur du BTP. Lors de cette session, le Conseil a examiné le rapport de la mission d’audit des opérations financières et comptables pour les années 2020 et 2021, effectuée par une commission mixte de l’Inspection générale de l’Administration territoriale et de l’Inspection générale des Finances.

284 projets menés par l’AREP
Concernant les projets structurants, signalons que l’Agence régionale d’exécution des projets de Fès-Meknès (AREP-FM) supervise un total de 284 projets d’un investissement de 1,81 MMDH. Jusqu’à septembre 2022, le nombre de projets achevés a atteint un total de 186 pour un investissement de près de 1,15 MMDH et un taux d’engagement de 82%.

Par ailleurs, 65 autres projets sont toujours en cours de réalisation. Ils sont répartis entre le secteur des routes et des pistes avec 209 projets, l’eau potable (30 projets) et l’électrification du monde rural (14 projets). Les opérations restantes (31) concernent le sport, la santé, l’agriculture, l’économie solidaire et l’investissement.

Pour rappel, le plan d’action de l’Agence, pour les années 2023-2025, repose sur un objectif stratégique concernant la préservation des acquis et leur adaptation à ses nouvelles missions, via la mise en œuvre de trois objectifs pratiques : consolidation de la bonne gouvernance et rôle de l’Agence ; renforcement des compétences internes en matière de gestion à travers la révision de l’organigramme ; amélioration des outils de communication et de coordination.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page