Éco-Business

Fès-Meknès : l’Inde prospecte

La région se prépare aux scénarios post-Covid-19. Dernièrement, une délégation de l’ambassade d’Inde au Maroc s’est entretenue avec des responsables de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Fès-Meknès et des opérateurs économiques au sujet des opportunités d’investissement dans la région.

L’agro-industrie, le textile, l’industrie pharmaceutique et le tourisme ont été parmi les secteurs d’activité prioritaires évoqués lors de la visite de prospection d’une délégation de l’ambassade d’Inde au Maroc, il y a quelques jours, à Fès. La délégation s’est alors entretenue avec des responsables de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Fès-Meknès, ainsi que des opérateurs économiques, au sujet des opportunités d’investissement dans la région. Cette visite de travail, qui s’inscrit dans le cadre du plan stratégique de la Chambre pour le renforcement de la coopération bilatérale, a permis à la délégation indienne de prendre connaissance des divers atouts et des potentialités économiques de la région.


Au programme des échanges, des secteurs d’activités prioritaires et d’autres de grande importance pour la région. Parmi eux, l’agro-industrie et le textile se sont démarqués comme les plus promoteurs pour développer des partenariats commerciaux et industriels. Le tour d’horizon sectoriel a également porté sur le développement de l’activité touristique afin d’être prêt pour la période post-Covid-19, en étudiant des offres adaptées au tourisme indien. D’autres secteurs porteurs ont été évoqués et feront l’objet d’échanges plus détaillés, dont l’industrie du cuir, l’industrie de l’électronique et des composants ou encore l’industrie chimique.

«L’objectif principal de notre visite est de tisser des partenariats économiques forts et de longue durée entre l’Inde et le Maroc et en particulier avec la Région Fès-Meknès. Prochainement, plusieurs rencontres seront organisées entre des délégations sectorielles d’hommes d’affaires des deux pays», a expliqué Shri Neeraj Agrawal, chargé d’affaires à l’ambassade d’Inde au Maroc. Et d’ajouter que sa délégation souhaite intensiier les efforts afin d’augmenter le volume des échanges commerciaux et de consolider la présence indienne dans des secteurs vitaux sur le plan régional.

La rencontre a ainsi offert un cadre idoine pour asseoir des bases solides de la coopération maroco-indienne et renforcer les relations entre les acteurs économiques des deux pays, à travers des échanges de visites dans le cadre d’un partenariat «gagnant-gagnant». Cette visite, qui intervient après une année d’incertitudes liées à la pandémie de la Covid-19, témoigne du succès de la mission effectuée par une délégation de la CCIS Fès Meknès à New Delhi en octobre 2019, en coordination avec les représentants des missions diplomatiques indienne et marocaine et sous la supervision de Mohammed Al-Maliki, ambassadeur du Maroc en Inde, qui a ouvert la voie à la signature de conventions de coopération, d’organisation de rencontres B2B et de visites de sites industriels.

«Cette rencontre constitue une étape qui nous a permis d’évaluer ce qui a été entrepris et les retombées de cette mission dans une conjoncture difficile. Elle s’est surtout focalisée sur l’exploration des voies et moyens à même de donner un substratum fort à cette coopération et à préparer des actions de rapprochement entre les communautés d’affaires dans les deux pays dans l’immédiat, par l’organisation de rencontres sectorielles à distance, et l’échange de données sur les opportunités d’investissement et d’affaires», nous explique le vice-président de la CCIS Fès-Meknès, Laraki El Mehdi. Notons que la rencontre a été également une occasion pour présenter l’offre en foncier industriel, en particulier pour le PIAC (parc industriel Ain Cheggag). Il faut rappeler que le Forum économique Fès-Meknès s’est imposé comme un évènement de référence dans le marketing du territoire et son animation économique.

«La participation de l’Inde, en tant que pays à l’honneur, était envisagée pour l’édition 2020, qui a été malheureusement reportée en raison de la pandémie. Cette question est toujours inscrite sur les tablettes tant du côté des organisateurs du forum que de la diplomatie indienne. À défaut de visibilité quant à l’évolution de la situation en 2021, cette participation ne peut être réellement actée que pour l’édition 2022», conclut Laraki. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page