Éco-Business

Entrepreneuriat. Tourisme : Madaëf soutient les porteurs de projets

Madaëf, branche tourisme du Groupe CDG et société opérant dans l’investissement touristique au Maroc, a lancé il y a quelques mois l’initiative Madaëf Eco6. Ce programme vise la dynamisation de l’entrepreneuriat et le développement des écosystèmes autour de ses projets et destinations touristiques.

Le secteur touristique connaît une dynamique de transformation profonde, marquée à la fois par la mutation des modes de consommation et de gestion, l’accélération des évolutions technologiques et digitales et, enfin, par l’accentuation des impératifs de développement durable. Accompagnateur engagé du tourisme national, la branche tourisme de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), Madaëf, œuvre en faveur de l’émergence de véritables destinations touristiques. La taille et la diversité (notamment géographique) de son portefeuille d’actifs touristiques, ainsi que son implication dans des projets structurants du secteur, lui imposent d’être acteur de l’impulsion touristique entrepreneuriale. Une ambition qui s’est concrétisée à travers le lancement du programme Madaëf Eco6 en octobre dernier. En effet, le développement touristique dans cette nouvelle dynamique «mondiale» ne peut se faire sans l’adhésion et la participation active d’un tissu entrepreneurial selon une approche structurée et locale. «Des activités complémentaires aux infrastructures touristiques dites lourdes (structures d’hébergement, grands équipements d’animation et de loisirs, sites culturels…) s’imposent de fait comme un levier d’amélioration de l’expérience touristique et de création d’une réelle dynamique au sein des destinations touristiques et par conséquent de leur rayonnement national et international», explique un représentant de Madaëf. Ces activités, ayant trait aux petites animations, aux services de proximité, à la promotion du terroir et de l’artisanat local, aux solutions digitales -pour n’en citer qu’une partie- relèvent d’initiatives privées, entrepreneuriales, locales qu’il convient aujourd’hui de structurer, d’accompagner et d’accélérer. «Développer le tourisme de demain passe indéniablement par une action plus ciblée, plus durable, inclusive et territoriale», nous affirme-t-on auprès de Madaëf.


Inclusion sociale
Ainsi, le programme de Madaëf, inédit dans le secteur, vise avant tout à dynamiser l’entrepreneuriat et à développer des écosystèmes innovants et durables autour des projets et stations touristiques portés par la société. «C’est un partenariat win-win avec des porteurs de projets à forte valeur ajoutée pour ces destinations touristiques, à qui Madaëf Eco6 offre des plateformes d’accompagnement adaptées à même de favoriser la réussite et la pérennité de leurs projets et leur parfaite intégration dans les écosystèmes existants», détaille-t-on. Madaëf a pour ambition d’être une locomotive d’investissement touristique, notamment dans des destinations émergentes et peu développées. L’un des objectifs primordiaux de Madaëf Eco6 est de créer des écosystèmes en parfaite connexion avec leur environnement local, de sorte qu’ils viennent s’y greffer de la manière la plus harmonieuse possible et, plus encore, de pousser les populations locales à s’approprier ces écosystèmes tout en s’inscrivant dans une approche de développement durable. Dans ce sens, les responsables de Madaëf expliquent que «la dimension de durabilité et d’inclusion sociale n’est pas propre à un programme, mais à tout le modus operandi de Madaëf». Le programme Madaëf Eco6 étant dans sa phase de lancement, les candidatures recueillies suite aux appels à projets lancés, tant en nombre qu’en qualité (plus de 160 candidatures à la première édition Taghazout Bay qui vient d’annoncer ses 16 lauréats), et les retours des partenaires et des institutionnels régionaux témoignent de la forte valeur ajoutée de cette initiative pour le secteur.

L’innovation, un aspect important
D’un autre côté, pour Madaëf, l’innovation doit être au cœur de tout modèle de développement, qu’il soit touristique ou non. Le pays se développe dans un environnement en constante mutation, dans lequel l’innovation s’impose comme principal levier de compétitivité. Dans ce sens, il est utile de noter que les destinations touristiques qui ont pu consolider leur attractivité voire l’accroître sont avant tout celles qui ont su se réinventer et innover en permanence, répondant et anticipant les attentes de leurs segments cibles. «L’innovation est un aspect structurant, mais pas le seul. L’initiative Madaëf Eco6 s’appuie sur un processus de sélection multicritères, dont l’innovation. Nous favorisons les projets qui cochent un maximum de cases et sont en phase avec le positionnement de nos destinations, à savoir la durabilité, l’inclusion sociale, l’innovation, la qualité…», assurent les responsables de Madaëf. Le principal étant qu’ils s’intègrent parfaitement dans ces destinations et apportent une réelle proposition de valeur pour les touristes et/ou les unités touristiques. L’institution incite par ailleurs l’ensemble des big players, publics comme privés, à multiplier ce type d’initiatives d’accompagnement et d’accélération de l’entrepreneuriat, qu’elles soient locales ou nationales, mono ou multisectorielles.

Sanae Raqui / Les Inspirations éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page