Éco-Business

Développement industriel: à partir de Casablanca, Glen Invest quadrille le territoire national

DOSSIER SPECIAL CASA-SETTAT. La société d’investissement marocaine, Glen Invest,  mise sur la région pour développer ses activités dans les autres régions du royaume.

Créée en 2013 par Hassan Bennis, après plus de 30 ans d’expérience à la tête d’un fleuron de l’industrie du Royaume, Glen Invest est une société d’investissement marocaine spécialisée dans la création, l’accélération et le développement d’entreprises industrielles. Glen Invest œuvre activement pour une économie marocaine forte ainsi que la reconnaissance du label «Made in Morocco» aussi bien localement qu’à l’international.


C’est ainsi que la société d’investissement a choisi de s’installer dans la capitale économique, et la considérer comme une vraie locomotive de développement des autres régions du pays, a l’image de certaines grandes villes en Occident ou en Asie. «Nous avons investi dans deux unités industrielles de 15.000 m² à l’agropole de Béni-Mellal tout en gardant leur siège et les fonctions support à Casablanca, ce qui nous permet de bénéficier totalement de ce que peut apporter Casablanca pour un siège d’entreprise mais de bénéficier également de ce que la région de Béni-Mellal offre comme opportunité», affirme Hassan Bennis, président-directeur général de Glen Invest.

Ce dernier ne manque pas d’afficher sa satisfaction dans ce sens «car au final les deux régions nous offre des Ressources humaines de premier plan ainsi que des avantages industriel compétitif pour l’agropole et donc les deux régions en ressortent gagnante», estime-t-il. Notons par ailleurs que cette stratégie n’empêche pas la société d’investissement d’oeuvrer aussi pour la croissance de la Région Casablanca-Settat, Glen Invest a aussi investit dans une entreprise de mobilité dans la métropole Casablanca dont le potentiel de croissance est important, mais qui œuvre sur tout le Maroc. À vocation agile et pluridisciplinaire, Glen Invest est présente dans différents secteurs de l’économie, à savoir le transport, les accessoires et technologies de bâtiments, le digital et les nouvelles technologies entre autres. La société d’investissement encourage et accompagne les PME et startups marocaines et africaines à travers son département de Capital risque, offrant aux entrepreneurs un soutien aussi bien managérial que financier.

Priorités pour la région
En tout cas, les priorités de Glen Invest pour la région sont claires. Elles concernent donc les investissements dans l’industrie de transformation de biens de consommation de masse, «avec pour vecteur principal la substitution aux importations qui devient aujourd’hui une affaire de survie pour notre économie nationale, les deux dernières années ont démontré ce que la dépendance industrielle pouvait entraîner comme conséquences», déclare Hassan Bennis. En sus des deux projets industriels déjà lancés, sa filiale Agilis Advisory spécialisée dans les études d’opportunités d’investissements est en cours de finalisation de deux nouveaux projets industriels qui marqueront une étape importante pour la société d’investissement.

«Elles seront les premières dans leur secteur d’activités et elles seront majoritairement destinés a l export», affirme le PDG. Glen Invest offre aussi à ses co-investisseurs la possibilité de sortir de l’investissement classique qui s’opérait ces dernières années au Maroc et qui se voulait plutôt «sécurisé», Bennis explique que «nous œuvrons aussi beaucoup dans le partage de l’information, pour démontrer que l’investissement dans l’activité industrielle n’est pas une sinécure mais que s’il est fait dans les normes il demeure l’investissement le plus durable dans le temps». Investir et prendre des risques dans le développement d’une industrie compétitive est donc la devise de Glen Invest, qui se donne pour mission d’offrir aux citoyens marocains des produits compétitifs, accessibles et de qualité, et qui renforceront la fierté du peuple marocain en son génie et son expertise.

Hassan Bennis, Président directeur général de Glen Invest

«Le potentiel de Casablanca arrive aujourd’hui à maturité avec même un engorgement qui engendre un freinage de l’investissement dans les autres régions du pays, car la région regroupe quasiment toutes les structures du monde des affaires. Cette région doit rapidement se structurer et s’organiser pour devenir un hub de l’investissement qui essaime aussi vers les autres régions. Ceci impliquerait une montée en gamme pour devenir la région où les investisseurs viennent nouer des partenariats ou chercher des opportunités pour les développer dans d’autres régions. A cela s’ajoute un coût de l’investissement qui devient vraiment élevé à tous les niveaux comparativement à d’autres villes, ainsi que des ressources humaines de plus en plus difficiles à dénicher et à fidéliser, car elles-mêmes sont confrontées à un coût de la vie qui devient exorbitant; ceci engendre des enchères qui au final ne sont bénéfiques pour personne».

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO Docs

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page