Éco-Business

Crédit immobilier : les taux d’intérêt poursuivent leur baisse

Pour l’instant, les taux d’intérêt sont peu sensibles à la poussée de l’inflation. Au premier trimestre, le taux moyen du crédit à l’habitat a baissé sur trois mois comme sur un an.  En avril, les conditions sont demeurées attractives, selon le baromètre du courtier Afdal.ma. En revanche, les banques sont un peu plus exigeantes en matière d’apport personnel, qui est passé de 18% en moyenne en mars, à 21% en avril.  

Les feux de l’inflation n’ont pas encore embrasé les taux d’intérêt au grand bonheur des emprunteurs, notamment pour l’accession à la propriété. Au premier trimestre, le taux moyen du crédit à l’habitat a reculé de 3 points de base (pdb) par rapport au trimestre précédent et de 12 pdb (comparé à la même période en 2021) à 4,21%, selon Bank Al-Maghrib. En avril, les conditions sont demeurées attractives, selon le baromètre d’Afdal.ma portant sur 370 accords de principe octroyés.


Pour un emprunt de moins de 800.000 DH sur une durée de 20 ans, les meilleurs taux fixes s’affichent à 3,90% en baisse de 10 pdb par rapport à mars, sur la base de 221 accords de principe distribués par le courtier. En revanche, ce dernier relève une hausse de 10 pdb sur les tranches de 800.000 à 1,5 MDH. En tenant compte de l’assurance, quasi stable d’un mois à l’autre, le taux annuel effectif global (TAEG) ressort en baisse de 0,08 point, pour les prêts de moins de 800.000 DH, à 4,62%. La baisse la plus importante a été enregistrée pour les crédits de plus de 3 MDH (-0,13 point à 4,75%).

À l’inverse, la tranche de 800.000 à 1,5 MDH marque une légère correction haussière. En avril, les banques étaient un peu plus exigeantes en matière d’apport personnel. Lequel est passé de 18% en moyenne en mars, à 21% en avril. Cette hausse recouvre un relèvement des exigences de l’ordre de 6 points pour les prêts de moins de 800.000 DH et de 20 points pour les emprunts compris entre 2 et 3 MDH. En revanche, pour les crédits immobiliers de 1,5 à 2 MDH, la participation des emprunteurs au projet représentait 15% contre 35% en mars, selon Afdal.

Franck Fagnon / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page