Éco-Business

Crédit Agricole du Maroc : levée de 200 MDH sur le marché obligataire

L’Autorité marocaine du marché des capitaux vient de donner le feu vert au groupe Crédit Agricole du Maroc pour son emprunt obligataire subordonné de 200 MDH. L’opération rentre dans le cadre d’un programme d’émissions obligataires initié par le groupe en 2018, qui visait une levée de 3 MMDH sur cinq ans.

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) vient d’obtenir l’aval pour son émission obligataire de 200 MDH. Il s’agit d’un emprunt obligataire subordonné perpétuel avec mécanisme d’absorption de pertes et d’annulation de paiements des coupons. Répartie en deux tranches, l’opération devrait se dérouler entre le 7 et le 9 décembre 2020. Dans les deux cas, ce sont 2.000 obligations subordonnées perpétuelles d’une valeur nominale de 100.000 DH qui pourront être émises. Par ailleurs, le taux d’intérêt nominal sera révisable chaque dix ans pour la tranche A, et révisable annuellement pour la tranche B. La prime de risque est, quant à elle, fixée à 280 points de base par rapport au taux de référence déterminé pour chaque tranche. À travers cette émission, le groupe Crédit Agricole du Maroc vise à assoir son rôle dans le financement et l’accompagnement du monde rural dans son intégralité, et plus spécifiquement le secteur de l’agriculture et de l’agro-industrie. Sans oublier l’objectif premier d’un emprunt obligataire qui est de renforcer les fonds propres réglementaires actuels de la banque, ainsi que son ratio de solvabilité. Une démarche qui assurera une solidité financière au groupe qui multiplie les initiatives de mobilisations pour soutenir le secteur rural et agricole. C’est ainsi qu’en 2018, le directoire du Crédit Agricole du Maroc avait décidé à l’unanimité de proposer au conseil de surveillance la convocation de l’AGO des actionnaires aux fins de décider de la mise en œuvre d’un programme d’émission obligataire pour un montant de 3 MMDH sur 5 ans. Le Conseil de Surveillance, dans sa réunion du 2 avril 2019, a ensuite donné son accord pour la réalisation du programme d’émission obligataire pour un plafond global de 1,5 MMDH. Un montant qui a été échelonné dans le temps. En octobre 2019 a eu lieu une première émission de 850 MDH qui a été suivie d’une seconde opération de 450 MDH en décembre 2019. Le directoire avait alors environ 17 mois pour lancer la troisième partie de l’émission obligataire correspondant au reliquat de 200 MDH.


CAM soutient la campagne agricole 2020-2021

Initialement fixé à 4 MMDH, le budget global fixé par le groupe CAM et dédié au financement du secteur agricole passera à 8 MMDH. Ce montant qui profitera aussi bien aux agriculteurs, entrepreneurs ruraux qu’aux agro-industriels, devrait leur permettre «d’assurer la continuité de leurs activités et de générer richesses et croissance pour le monde agricole et rural», soulignait le groupe. Si le CAM a consenti à doubler le montant de cette enveloppe, c’est grâce à la hausse des dépôts clientèle, aux lignes de financement internationales et aux diverses émissions obligataires (dettes perpétuelles et dettes subordonnées). Pour rappel, la banque avait conclu plusieurs partenariats au profit du secteur agricole, agro-industriel et au monde rural, auprès de la BEI, de l’AFD et de la BERD, totalisant 3 milliards de dirhams environ

Aïda Lô / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page