Éco-Business

Conjoncture : Les patrons optimistes pour la fin de l’année

Selon la dernière note de conjoncture du HCP, le moral des patrons devrait remoner au beau fixe des patrons d’ici la fin de l’année 2016. Les appréciations des opérateurs varient entre une hausse de la production et une stagnation de celle-ci avec des hausses d’effectif prévues pendant les prochains mois.

Une once d’optimisme s’affiche auprès des patrons pour le 3e trimestre de l’année 2016. Selon la dernière note de conjoncture du HCP, les industriels du secteur des mines et de l’industrie énergétique s’attendent à une hausse de la production. Dans le secteur des mines, les anticipations de la majorité des patrons révèlent une hausse de la production imputable principalement à une amélioration de la production des phosphates. Au niveau des effectifs employés, 96% des patrons prévoient une stabilité.  

Les patrons recrutent
Pour ce qui est de la production industrielle manufacturière, celle-ci devrait enregistrer, selon 43% des patrons, une stagnation qui serait due à la hausse d’activité au niveau des «Industries alimentaires» et de «Fabrication de produits métalliques» accompagnée d’une baisse d’activité au niveau de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques». En outre, 25% des chefs d’entreprise prévoient une hausse des effectifs, contre 31% anticipant, plutôt, une baisse. Idem pour l’industrie environnementale, chez qui 56% des patrons prévoient une stagnation de la production, notamment, dans les activités du «Captage, traitement et distribution d’eau». En parallèle, le secteur de la Construction devrait également connaître une stabilité de l’activité sous l’effet conjugué de la hausse d’activité prévue au niveau des activités des branches des «Travaux de construction spécialisés» et de la baisse d’activité ressentie au niveau des branches de la «Construction de bâtiments» et de «Génie civil». Cette stagnation serait accompagnée par une quasi-stabilité des effectifs employés pour 57% des chefs d’entreprise. Concernant le 2e trimestre écoulé, 44% des patrons de l’industrie manufacturière estiment que la production a connu une hausse. Cette augmentation serait principalement attribuable à une amélioration de la production dans les branches des «Industries alimentaires», de l’«Industrie automobile» et de la «Fabrication de produits métalliques, à l’exception des machines et des équipements». Les carnets de commandes du secteur ont été jugés d’un niveau normal par 55% des chefs d’entreprise et peu garnis par 31%. L’emploi aurait, pour sa part, connu une augmentation, selon 44% des patrons et, selon 30%, une réduction. Dans ce contexte, le taux d’utilisation de la capacité productive (TUC) se serait établi à 72% au 2e trimestre 2016.

Embellies
S’agissant du secteur des mines, la production aurait, selon la majorité des patrons, affiché une hausse due, en particulier, à une amélioration de la production de la branche des «Autres industries extractives», dominée par les phosphates. La situation des carnets de commande a été, par ailleurs, jugée d’un niveau normal par la plupart des chefs d’entreprise de ce secteur. L’emploi aurait, selon la majorité des patrons, connu une stabilité. Pour ce qui est du taux d’utilisation des capacités, il se serait établi à 84%. En revanche, les industriels de l’industrie énergétique et environnementale ne semblent pas satisfaits de leur activité au 2e trimestre. Ainsi, chez le secteur de l’industrie énergétique, la production aurait, selon la majorité des chefs d’entreprise, subi une baisse due à une diminution de la «Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné». Quant au secteur de l’industrie environnementale, la production aurait, selon 40% des chefs d’entreprise, enregistré une diminution qui serait imputable au recul d’activité du «Captage, traitement et distribution d’eau».

Les carnets de commande ont été jugés d’un niveau normal par la totalité des chefs d’entreprise de ces deux secteurs. L’emploi aurait, selon la majorité des patrons du secteur énergétique et plus du trois quarts des chefs d’entreprise du secteur environnemental, connu une hausse. Enfin, le secteur de la construction a connu une légère embellie, selon 34% des patrons interviewés. Le résultat de la hausse d’activité dans les deux branches des «Travaux de construction spécialisés» et de la «Construction de bâtiments». La situation des carnets de commande dans ce secteur a été jugée d’un niveau normal par 64% des patrons et peu garnie par 33% d’entre eux. L’emploi aurait, selon 57% des patrons, connu une stabilité. Dans ce contexte, le taux d’utilisation de la capacité productive (TUC) se serait établi à 62% au 2e trimestre 2016.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page