Éco-Business

Complexe Noor : 100 MDH de coût de maintenance

Au delà-des tarifs compétitifs relatifs aux trois phases du complexe Noor, le coût de maintenance est estimé à 100 MDH par Acwa Power, qui a remporté le marché de Noor 4.


Vue du ciel, la centrale solaire Noor, développée par le géant saoudien des énergies renouvelables et de la désalinisation d’eau Acwa Power, semble petite; seulement, une fois sur place, l’on réalise que le projet, situé dans la commune de Ghassate (province de Ouarzazate) est grandiose. Des milliers de capteurs cylindro-paraboliques, de miroirs réflecteurs utilisant la technologie de tour solaire s’étendent à perte de vue sur le site s’étalant sur 3.435 ha. Alors que la première centrale (Noor I) est opérationnelle depuis début 2016, pour une production de 160 MW d’énergie verte pendant la journée et durant 3 heures la nuit, l’état d’avancement des 2e et 3e centrales (Noor II et III) sont estimés à 70 et 65%. L’une, de 200 MW, dispose d’un stockage de 7,2 heures, et l’autre, de 150MW, disposant d’un stockage de huit heures.

«Plus que jamais nous devons concentrer nos efforts sur la réduction des coûts, mais aussi l’élargissement des utilisations et des business models pour tirer profit de ces déploiements à grande échelle et contribuer véritablement à l’industrialisation et la création d’emplois, afin d’offrir plus que de l’énergie verte», explique Paddy Padmanathan, président et CEO d’ACWA Power. Partant de ce constat, le coût de sortie du kWh solaire est fourni par Acwa Power sur la base de contrats d’approvisionnement à long terme avec Masen, adossés à des contats d’achat d’électricité (PPA) d’une durée de 25 ans pour le projet Noor. «Actuellement, le tarification d’ACWA Power est la moins chère au monde au kilowatt/heure puisqu’on a proposé un prix inférieur de 24% en comparaison avec le second soumissionnaire pour le projet Noor I» annonce Mohammed Abunayyan, président d’Acwa Power. Mais au-delà de la question des tarifs compétitifs qui varient de 1,20 à 1,42 DH le kWh pour les trois phases de Noor, le coût de la maintenance est également intéressant. Selon Mohammed Abunayyan, il est de 10 millions de dollars, soit 100 MDH.

Aujourd’hui, en attendant la livraison des 2e et 3e centrales, prévue fin 2017, ACWA Power a décroché la 4e phase du projet Noor dont l’annonce de l’adjudicataire a eu lieu cette semaine. «Nous étions pré-qualifiés pour la 4e fois et cette semaine, plus précisément mardi 15 novembre, nous comptons conclure avec Masen le contrat d’achat d’électricité et les autres conventions annexes», annonce Abunayyan. Cette 4e phase du complexe solaire, qui sera opérationnelle d’ici deux ans, utilisera la technologie du photovoltaïque. Il sera développé au niveau de trois sites, notamment à Ouarzazate, Lâayoune et Boujdour. Par ailleurs, la majorité des produits utilisés au niveau du complexe sont importés d’Espagne et d’Allemagne, tandis qu’une partie est fabriquée au niveau de l’axe Casablanca-Mohammedia et à Kénitra. Ils sont assemblés sur place dans le cadre de plusieurs opérations robotisées.  

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page