Éco-Business

Commerce : une baisse de régime au 4e trimestre 2020

Les chefs d’entreprise marocains anticipent une baisse de l’activité économique liée aux secteurs des services marchands non financiers et du commerce de gros, au 4e trimestre 2020.

Selon les dernières statistiques, publiées par le Haut-commissariat au plan (HCP), les chefs d’entreprise anticipent une baisse de l’activité au 4e trimestre 2020. En effet, l’analyse faite par le HCP dans ses enquêtes de conjoncture démontre que 44% des chefs d’entreprise, opérant dans les secteurs des services marchands non financiers et du commerce de gros, témoignent d’un ralentissement de l’activité économique. Ces anticipations seraient dues à la baisse prévue dans la quasi-totalité des branches de ce secteur. Il s’agit principalement des activités du «Transport aérien», de l’«Entreposage et services auxiliaires des transports» et de l’«Hébergement et restauration». De plus, 40% des patrons d’entreprise, sondés dans le cadre des enquêtes du HCP, anticipent une baisse de la demande et 25% de diminution des effectifs employés. À préciser qu’au 3e trimestre 2020, l’activité des services marchands non financiers aurait été dans l’ensemble orientée vers la baisse, exceptée la branche des «Télécommunications» qui aurait connu une hausse. Pour cette même période, les ventes du secteur du Commerce de gros sur le marché local auraient connu une baisse selon 69% des grossistes, et une hausse selon 7% d’entre eux. En ce qui concerne les carnets de commande du secteur, ils sont jugés d’un niveau inférieur à la normale par 53% des patrons. L’emploi aurait connu une baisse d’après 31% des chefs d’entreprise, toujours au titre du 3e trimestre 2020. Le HCP précise, dans ce sens, que le taux d’utilisation des capacités de prestation (TUC) du secteur se serait établi à 72%, au lieu de 81% au premier trimestre de l’année écoulée.


Baisse du volume global chez les grossistes
Pour ce qui est de l’activité des grossistes, le HCP relève, dans ses enquêtes de conjoncture, que 51% d’entre eux affichent une baisse du volume global des ventes pour le 4e trimestre 2020, alors que 20% témoignent d’une hausse. Selon le Haut-commissariat au plan, cette tendance est due principalement à deux effets majeurs. Le premier concerne la baisse des ventes dans les «Autres commerces de gros spécialisés», le «Commerce de gros de biens domestiques» et le «Commerce de gros d’autres équipements industriels». Le deuxième s’explique par la hausse des ventes dans le «Commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication». Le HCP note par ailleurs que les différentes commandes, prévues pour le 4e trimestre 2020, seraient d’un niveau inférieur à la normale, selon 33% des chefs d’entreprise. En ce qui concerne le marché de l’emploi, ce dernier connaîtrait une stabilité des effectifs, selon 83% des grossistes, alors que 15% prévoient une baisse. La tendance observée des prix de vente afficherait une baisse selon 49% des chefs d’entreprise, et une hausse selon 10% d’entre eux. S’agissant des stocks de marchandises, ils se situeraient à un niveau normal selon 62% des grossistes, et inférieur à la normale selon 25%, tandis que la tendance observée des prix de vente afficherait, quant à elle, une baisse selon 49% des chefs d’entreprise, et une hausse selon 10% d’entre eux. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page