Éco-Business

Casablanca. Comment Alsa Al Baida assure la disponibilité du transport ?

DOSSIER CASA-SETTAT. Widad Smyej. Directrice des ressources humaines chez Alsa Maroc.

Depuis son lancement, Alsa à Casablanca a déployé une flotte neuve de bus modernes qui répondent aux normes internationales et qui ont permis aux clients de vivre une nouvelle expérience de transport public. La responsable des ressources humaines explique l’engagement de l’opérateur envers les citoyens casablancais, ainsi que ses collaborateurs.

Quel est le bilan d’Alsa Al Baida depuis sa mise en place dans la région ?
Le vrai bilan pour nous est celui fait par notre clientèle. C’est pour cela qu’Alsa tient à maintenir une communication et un lien continu avec ses client(e)s, notamment à travers la réalisation d’enquêtes annuelles de satisfaction client, recueillis via notre centre de relation client. La dernière effectuée en septembre/octobre 2021 a montré un taux de satisfaction de 7,5% en 2021 contre 6,3% en 2020. En ce qui concerne le volet opérationnel, depuis son lancement, Alsa à Casablanca a déployé une flotte neuve de bus modernes qui répondent aux normes internationales et qui ont permis aux client(e)s de vivre une nouvelle expérience de transport public. Le confort et la sécurité sont nos priorités, que nous assurons à travers des dispositifs conçus pour offrir le meilleur pour nos client(e)s. D’ailleurs, toutes nos agences commerciales ont été réaménagées, aux couleurs de Casabus opéré par Alsa, avec une touche de modernité et surtout de confort pour nos client(e)s. Notre ambition est de continuer à accompagner les Casablancais(e)s qui sont aujourd’hui environ 250.000 à utiliser nos 54 lignes chaque jour.

Quels sont les contours de la stratégie RH d’Alsa Maroc ?
La stratégie RH Alsa Maroc, qui s’inspire du groupe britannique National Express, est déclinée sur l’ensemble des villes où opère l’entreprise et est centrée autour de l’humain. En effet, notre capital humain est essentiel et représente le socle de notre stratégie. Elle est basée sur une politique de recrutement qui assure l’intégration des nouvelles recrues au sein de l’entreprise de manière complète. Le développement des compétences chez Alsa est un autre axe important de notre stratégie. Nous assurons à nos collaborateur(trice)s des formations en continu. L’objectif est de les accompagner dans la maîtrise de leur métier et leur offrir les meilleures conditions pour le pratiquer, assurant ainsi un service complet et compétent à nos client(e)s. Chez Alsa, nous favorisons le bien-être au travail, en positionnant l’entreprise comme un environnement sain qui permet aux collaborateur(trice)s de s’épanouir. C’est pour cette même raison que nous nous engageons de manière continue, en réalisant des actions et initiatives capables de soutenir notre vision. Nous avons d’ailleurs renouvelé, depuis quelques mois, la signature d’un partenariat stratégique avec ONU Femmes, visant à promouvoir la sécurité des femmes à bord des bus urbains sur l’ensemble du territoire géré par Alsa.

La présence des femmes dans les métiers d’Alsa est importante pour l’opérateur, pouvez-vous nous en dire plus ?
Les femmes, au sein d’Alsa, jouent un rôle de plus en plus important. A cet effet, Alsa œuvre pour permettre une meilleure accessibilité des femmes à l’ensemble des métiers de l’entreprise. D’ailleurs, l’entreprise compte plus de 200 femmes occupant 44 fonctions au niveau de la métropole de Casablanca, allant des conductrices urbaines aux métiers d’exploitation, d’inspection et d’administration. L’entreprise affiche une volonté particulière à développer la présence des femmes dans certains métiers jugés destinés uniquement aux hommes et a pour ambition d’atteindre un taux de présence des femmes d’au moins 20% pour le métier de conductrice au niveau de la ville de Casablanca. A titre d’exemple, l’entreprise a lancé en juin dernier une campagne pour recruter 100 conductrices afin de se joindre à l’équipe Casabus opéré par alsa et se rapprocher de son objectif. L’entreprise a aussi assuré, pour ces dernières, la formation pour l’obtention du permis D, ainsi que l’accompagnement nécessaire pour intégrer et pratiquer ce métier.

La question de la sécurité dans les bus est importante au niveau de la ville, quelles sont les actions d’Alsa Maroc dans ce sens ?
Aujourd’hui, grâce aux efforts déployés par l’ensemble des parties prenantes du transport urbain et de la mobilité en général, la sécurité dans les bus a été renforcée. D’ailleurs, nous réitérons que les autorités appliquent les règles de maintien de l’ordre dans les lieux publics et font en sorte de limiter les dégâts causés par la délinquance. Nous avons ainsi enregistré une diminution remarquable des actes de vandalisme. Et ce, principalement suite à la promotion des valeurs du vivre-ensemble, du respect et du partage de l’espace commun. L’entreprise déploie un dispositif de sécurité renforcé afin de garantir la sécurité dans ses bus et ses locaux. Ce dispositif couvre l’ensemble de la chaîne de valeur, à commencer par la formation sur plusieurs thématiques telles que la conduite, les interventions en cas d’accidents, les formations contre les agressions, la maintenance en temps réel, etc. De ce fait, nous rencontrons de moins en moins d’incidents depuis la mise en place de ces dispositifs. Il faut aussi noter qu’Alsa, à Casablanca, effectue une inspection de 40 min./mois par chauffeur à travers les 4 caméras de surveillance disposées dans les bus, depuis une salle de contrôle, et 20 min./mois pour le contrôle physique au sein des bus, pour s’assurer du bon respect des règles de sécurité à Casabus opéré par Alsa. Nous avons également lancé une campagne de communication basée sur 2 axes principaux que sont l’information et la sensibilisation, à travers la diffusion de messages autour du respect et de l’entraide.

Comment Alsa Al Baida assure-t-elle la disponibilité du transport dans la région ?
Le réseau Casabus opéré par Alsa est composé d’un total de 54 lignes. Dans ce même cadre, les routes et les horaires ont été pensés pour une meilleure optimisation des circuits et donc un meilleur service à nos clients. Cela a été possible grâce à l’ajout de 10 lignes supplémentaires effectives, depuis février 2021, et à l’élargissement du parc, qui compte aujourd’hui 550 bus, dont 100 ont été mis en circulation il y a quelque temps, et qui atteindra 700 bus d’ici le début de l’année prochaine. Ce qui est certain c’est que Casablanca connaîtra bientôt une meilleure mobilité urbaine, plus optimisée et plus accessible grâce à l’interopérabilité. Un nouveau système billettique sera mis en place pour la fin de l’année 2021. Nous verrons aussi naître un nouveau réseau de transport urbain par bus durant cette même période. Alsa à Casablanca ambitionne également de multiplier les lignes de bus afin d’intégrer des quartiers jamais desservis auparavant, et de rapprocher le bus de tous ses usagers. Elles seront aussi complémentaires et reliées aux lignes du tramway.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO Docs

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page