Éco-Business

Carbon farming : AgriEdge promeut sa trouvaille (VIDEO)

La Business unit de l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) organise, ce mardi 22 novembre à MASciR à Rabat, la première édition des Agri carbon days, en partenariat avec l’Organisation internationale du travail, Pro agro, l’Agritech center of excellence et l’UM6P. L’objectif étant de montrer comment le secteur agro-industriel peut réduire son empreinte carbone à travers le Farming innovation program qui sera lancé à cette occasion.  

Le secteur agro-industriel va pouvoir enfin participer pleinement à la décarbonation de l’économie marocaine. C’est du moins ce qu’espère vivement AgriEdge, la business unit de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), qui organise, ce mardi 22 novembre au siège de MASciR à Rabat, la première édition des Agri carbon days. Cet événement regroupe plusieurs partenaires, parmi lesquels l’Organisation internationale du travail (OIT) et son programme de Promotion du travail décent dans le secteur de l’agro-industrie au Maroc (ProAgro), l’Agritech center of excellence et l’UM6P. Il vise à sensibiliser l’écosystème agro-industriel marocain sur les thématiques de décarbonation en général, et de séquestration de carbone par les sols agricoles en particulier, pour favoriser une durabilité économique, environnementale et sociale.

Faire face aux exigences du marché
Ce sera l’occasion pour les acteurs de l’écosystème agro-industriel de discuter des liens entre les exigences du marché, les opportunités, les capacités de recherche scientifique et la durabilité des pratiques actuelles. Ce sera aussi l’opportunité d’exposer la relation entre l’agro-industrie et les GES, de susciter une mobilisation autour du sujet dans les sphères académiques, professionnelles, d’affaires et décisionnelles, et d’explorer les moyens de soutenir la transformation des entreprises agroalimentaires par la science, l’innovation et le dialogue.

Le dessein de la rencontre est également de favoriser la création de nouvelles collaborations pour avancer sur les thématiques de la décarbonation et de la séquestration, mais aussi d’encourager et de responsabiliser les agriculteurs et les producteurs agro-industriels à adopter des pratiques durables et à saisir les opportunités offertes par la transition vers une agro-indusrie «respectueuse du climat». Tout ceci pour faire face à une menace qui ne va plus tarder à se manifester, puisque, dès début 2023, l’Union européenne va activer son Mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (MACF) qui imposera à tous les exportateurs vers le Vieux continent d’être décarbonés, sinon leurs produits ne seront pas admis sur le marché commun.

Pour se faire, plusieurs experts nationaux et internationaux sont mobilisés pour animer cette journée de réflexion et d’annonce qui sera couronnée par la création d’une plateforme d’échange multisectoriel autour de ces thématiques. La première édition des Agri carbon days sera ainsi marquée par cinq moments forts, notamment quatre panels, et le lancement d’un programme.

Encourager et responsabiliser les agriculteurs et agro-industriels
Le premier panel porte sur le thème «Introduction aux thématiques de décarbonation, séquestration de carbone par l’agriculture et économie de carbone». Ce sera l’occasion de présenter les principaux défis de l’empreinte carbone en Afrique avec un focus sur l’agriculture, de revenir sur les recommandations du Conseil économique, social et environnemental (CESE) pour une agriculture durable et décarbonée au Maroc et de montrer les apports de l’agriculture de précision e bas-carbone face aux dérèglements climatiques.

Le second panel sur «Limitation des émissions de GES de l’agriculture et séquestration de carbone via l’agriculture» sera précédé par la cérémonie de signature d’un partenariat entre Les domaines agricoles et l’UM6P sur la décarbonation et la séquestration. Il sera ensuite décortiqué suivant trois interventions portant sur les opportunités du carbon farming en Afrique et au Maroc, les options de séquestration de carbone par les sols agricoles et l’ajustement de la fertilisation pour des rendements et une séquestration de carbone optimaux. Les troisième et quatrième panels porteront, respectivement, sur des «Exemples de décarbonation de l’agro-industrie au Maroc» (Domaines agricoles et bilan carbone de la filière sucrière et les normes) et «Innovation et capacitation au service de la décarbonation et carbon farming». Enfin, pour clôturer la journée, AgriEdge procédera au lancement officiel du Farming innovation program qui vise à encourager les jeunes à s’investir dans des projets liés aux thématiques de la journée.

C’est quoi le Carbon farming ?

Certains pays ont choisi de miser sur l’agriculture comme solution au réchauffement climatique. Il s’agit, en l’occurrence, de ceux qui ont compris que l’agriculture peut soustraire le carbone de l’atmosphère et le stocker dans les sols agricoles, en adoptant des pratiques agricoles dites «Climate Friendly», plus connues sous la séquestration de carbone par l’agriculture ou le «Carbon Farming».

En effet, le Carbon Farming est une opportunité pour l’humanité, puisqu’elle réduit le carbone dans l’atmosphère. C’est également une opportunité pour les pays puisqu’il leur offre un moyen supplémentaire d’atteindre leurs objectifs et engagements face à la communauté internationale, une opportunité pour les industries lourdes (comme, par exemple, les compagnies pétrolières) qui cherchent à compenser leurs émissions de GES, mais aussi et surtout une opportunité pour l’agriculteur qui peut générer des revenus supplémentaires en vendant ses propres crédits carbone sur le marché carbone. À titre d’exemple, les agriculteurs canadiens ont généré en 2021 un revenu de plus de 53 millions de USD $ issu de crédits carbone.

Aziz Diouf / Les Inspirations Eco

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page