Éco-Business

Camions de Riad Motors : Le Sénégal construit une gare pour gros-porteurs

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco
Le Sénégal a entamé le renouvellement de son parc de gros-porteurs./DR

Quelques jours après que l’entreprise marocaine Riad Motors ait livré le premier lot de 73 camions sur un total de 800 unités, le Sénégal a paraphé un contrat avec une entreprise turque pour la construction d’une gare pour gros-porteurs, en plus d’un marché international. Le coût des deux infrastructures, qui seront construites sur 35 hectares, est estimé à 105 millions de dollars.

Juste après la livraison par Riad Motors d’un premier lot de 73 camions sur un total de 800 unités, le Sénégal compte bien pérenniser son projet de renouvellement du parc de gros porteurs. Le gouvernement a paraphé hier un contrat avec une entreprise turque pour la construction d’une gare pour gros-porteurs, en plus d’un marché international. Le coût des deux infrastructures est estimé à 105 millions de dollars. L’objectif de la gare des gros porteurs est de réduire l’encombrement dans Dakar, d’autant plus que le projet d’acquisition de gros porteurs dotera le Sénégal de 3.000 camions d’ici 2020.


Le démarrage des travaux des deux infrastructures, à Diamniadio (à la sortie de Dakar), sur 35 hectares, est prévu à la fin du mois de mars 2016 pour une durée de 14 mois. Le Sénégal assurera 15% du montant global du financement et les 85% seront assurés par Exim Bank.

«Ce projet va permettre à notre pays d’être une plateforme de commercialisation sous-régionale», a souligné le ministre du Commerce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des PME, Alioune Sarr. Pour lui, «cette gare de gros porteurs et ce marché international vont créer un véritable écosystème commercial que les acteurs économiques de la chaîne de valeurs de la production agricole pourraient utiliser pour gagner davantage d’argent et améliorer le service».

Éviter les pertes post-récoltes

La réalisation des infrastructures permettra aussi aux producteurs d’éviter toutes les pertes post-récoltes qui peuvent atteindre, parfois 40% de la production parce qu’ils ont des difficultés de stockage et de conservation. «Cela permettra de raccourcir les circuits mais également les délais entre la production et la consommation des produits», a estimé le ministre du Commerce.

En plus de chambres froides pour la conservation des produits agricoles du marché international, le marché international et la gare des gros porteurs sont situés à une position stratégique, notamment sur l’axe d’autoroute Dakar-Thiès-Touba, sur le chemin de fer Dakar-Aibd.

«Cela offre des opportunités économiques importantes aux opérateurs sénégalais qui sont dans le secteur du transport, de la logistique, du stockage et de la commercialisation», a relevé le ministre.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page