Éco-Business

BritCham parle d’attractivité

La Chambre de commerce britannique au Maroc a organisé une conférence-débat durant laquelle divers intervenants ont débattu de la promotion de la destination Maroc auprès des investisseurs.


L’intérêt de la destination Maroc pour les investisseurs étrangers a été au cœur d’une conférence-débat organisée par la Chambre de commerce britannique au Maroc (BritCHam). Tenue à Casablanca, le 8 décembre, sous le thème «Attractivité des investissements: quel plan pour promouvoir la destination Maroc?», la rencontre a connu la participation de Younes Lahrichi, directeur Promotion des investissements à l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), Abdellah Chater, DG du Centre régional d’investissement Casablanca-Settat et Siham Omrana, chargée de mission auprès du chef de gouvernement et project manager au sein du Comité national de l’environnement des affaires (CNEA).

À leurs côtés se tenait Ali Mehrez, chargé de mission Coordination et suivi stratégiques à Maroc Export. Autant d’intervenants de qualité venus enrichir la discussion autour des meilleures voies à emprunter pour maximiser le potentiel d’attractivité du pays. Et ce potentiel, les conférenciers veulent le convertir en points de base supplémentaires en termes de pourcentage des mouvements mondiaux des investissements directs étrangers (IDE) captés par le royaume. C’est pour cette raison que les grandes lignes de la stratégie visant la commercialisation de l’offre Maroc en matière d’investissement ont été exposées.

Le diagnostic, présenté à l’audience, rendait compte d’une amélioration continue de l’intérêt des opérateurs économiques mondiaux -avec les investissements britanniques parmi les plus boostés- vis-à-vis des secteurs industriel, financier et touristique nationaux. S’agissant de la stratégie adoptée pour promouvoir le royaume comme une des destinations les plus attractives de la région, les conférenciers se sont mis d’accord pour capitaliser sur les acquis accumulés ces dernières années, et investir dans l’amélioration de l’environnement de travail pour le rendre encore plus fluide, plus business-friendly qu’il ne l’est actuellement. Enfin, un chapitre entier de la conférence a été dédié à la métropole de Casablanca, et sa mutation en véritable hub financier et économique régional et continental. Il est question de renforcer cette position et d’en faire un pôle d’attraction des investissements incontournable. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page