Éco-Business

BMCE Bank of Africa décroche trois lignes de financement

En marge de la COP22, BMCE Bank of Africa a conclu, hier, trois lignes de financement de 150 millions d’euros et 20 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement (BEI) et la banque de développement néerlandaise (FMO), alors que la 3e ligne est en cours d’étude par l’AFD et la BEI.


150 millions d’euros. C’est le montant de la ligne de crédit accordée par la Banque européenne d’investissement (BEI) à BMCE Bank of Africa. La signature paraphée, hier (mardi), en marge de la COP22 par les deux établissements financiers, ambitionne de renforcer le soutien aux petites et moyennes entreprises (PME) pour le financement de projets dans les secteurs de l’industrie et des services. «C’est un financement important pour l’économie marocaine», a souligné Marion Hoenicke, chef de Division à la BEI pour les opérations de prêts aux PME dans les pays voisins, lors de la cérémonie de signature effectuée au stand de la BMCE Bank of Africa, au niveau de la zone verte. Avant d’ajouter «qu’il est de notre responsabilité en tant que BEI de créer des conditions optimales de financement et d’accès au crédit», explique-t-elle. Sur ce dernier point, la nouvelle ligne de crédit a été octroyée, selon BMCE Bank of Africa, avec des conditions favorables grâce à la notation triple A de la BEI qui permettra de renforcer sa capacité d’intervention en faveur des entreprises, facilitant ainsi l’accès de ces dernières à un financement attractif et surtout adapté à leurs besoins, notamment via des maturités plus longues de prêt. Une attention particulière sera également portée, selon BMCE Bank of Africa aux activités d’importation et d’exportation des entreprises.

Par ailleurs, BMCE Bank of Africa, la BEI en plus de l’AFD et la banque de développement néerlandaise se sont associées dans le cadre de deux autres signatures, conclues dans la même journée en faveur de la protection de la ressource en eau et la valorisation des matières résiduelles. La première signature a été concrétisée à travers la conclusion d’un protocole d’entente, signé entre BMCE Bank of Africa, l’AFD et la BEI. Il permettra d’attirer des investissements privés pour l’adaptation au changement climatique au Maroc. Actuellement, l’AFD et la BEI étudient la mise en place d’une ligne de crédit en faveur de BMCE Bank of Africa qui rétrocédera les fonds aux industriels et aux opérateurs d’eau potable et assainissement pour financer des projets de protection de la ressource en eau, notamment en termes de dépollution hydrique, la réutilisation des eaux usées traitées en plus de la réduction des fuites. S’agissant de la seconde signature, elle est conclue entre BMCE Bank of Africa, la BEI et FMO (entrepreneurial development bank). Aujourd’hui, la banque de développement néerlandaise (FMO) a conclu une ligne de financement avec BMCE Bank of Africa.

Cette ligne de financement est dédiée à soutenir les initiatives de BMCE visant à améliorer les pratiques et les normes de gestion des déchets solides, l’un des principaux défis environnementaux au Maroc. Dans le cadre de cette ligne, la BMCE a déjà identifié un certain nombre de projets qui seront réalisés par des sociétés spécialisées dans la gestion des déchets solides/ménagers pour la création de décharges dans plusieurs villes marocaines. La ligne de crédit comprend un prêt à terme de 20 millions d’euros pour financer les projets de gestion des déchets solides/ménagers pré-identifiés. Le prêt est octroyé, en partenariat entre la FMO et la Banque Européenne d’Investissement, les deux établissements fournissant un crédit de 10 millions d’euros chacun.  


Brahim Benjelloun Touimi
Administrateur directeur général exécutif de BMCE Bank of Africa

«Tous les secteurs sont concernés »

Les Inspirations ÉCO : Vous aviez signé, avec la BEI, une ligne de crédit de 150 millions d’euros. Quelles sont les conditions d’octroi de ce montant ?
Brahim Benjelloun Touimi :  Les conditions d’octroi sont en cours de détermination. En d’autres termes, maintenant que la signature a eu lieu, le groupe BMCE Bank Of Africa va pouvoir élaborer un produit en faveur des petites entreprises, notamment les PME et les entreprises de taille intermédiaire dont l’effectif est de 150 salariés et le chiffre d’affaire est inférieur ou égal à 150 MDH. Les conditions de financement qu’a obtenues BMCE Bank pour elle-même sont avantageuses. Par conséquent, ces conditions vont permettre d’offrir à notre clientèle des conditions similaires.

Quels sont les secteurs ciblés par ce financement ?
Tous les secteurs sont concernés par cette ligne de financement compte tenu de la géographie d’activités des PME. Gardons en tête le fait que la BMCE dispose de 8.500 clients PME, soit une part de marché de 11%. Nous considérons que ce chiffre stratégique autour de la PME, qui s’est développé au cours des cinq dernières années, a besoin d’être davantage renforcé pour au moins arriver à la part naturelle de la BMCE, qui oscille entre 13 et 15%, à la base de ces performances en termes de dépôt de crédits. Les PME bénéficiaires vont également pouvoir respecter les critères environnementaux et sociaux qui sont désormais à la base de la politique de crédit de BMCE.

Sur combien d’années sera étalée cette ligne de crédit?  
C’est une ligne qui va probablement être prorogée à la faveur de son épuisement. Elle portera sur 1,6 MMDH, et l’appétit des PME en d’investissement, dans un contexte économique que nous souhaitons plus favorable au cours des prochaines années, va certainement permettre de l’épuiser.  


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page