Éco-Business

BERD: Un soutien de 430 MDH à Caixa Bank

Après BMCE Bank of Africa, BCP, CIH Bank, c’est au tour de la succursale marocaine de CaixaBank de bénéficier de l’enveloppe de solidarité de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). L’aide sera sous forme d’un prêt de 430 MDH ( environ 40 millions d’euros).

Comme pour les autres banques, ce prêt aidera CaixaBank, premier groupe bancaire en Espagne et présent au Maroc, à augmenter les financements indispensables aux petites et moyennes entreprises (PME) locales impactées par la crise sanitaire de la Covid-19. La BERD entend également soutenir la stratégie d’expansion de CaixaBank aux PME situées en dehors de l’axe Casablanca-Rabat, qui représente 70% de l’économie marocaine. La BERD vise notamment des régions comme Tanger et Agadir où la banque espagnole y est également présente. Pour l’institution, la banque espagnole représente un acteur majeur du marché, justifiant l’accord signé entre les deux parties.

A noter que près de 60% des 600 entreprises espagnoles actives au Maroc sont clientes de CaixaBank. Le soutien apporté aux groupes bancaires de la place est, selon l’institution internationale, une manière de soutenir la liquidité bancaire, ainsi que l’économie réelle afin de garantir une certaine résilience PME. Le package de financement servira également à accroître la ligne qui promeut les échanges commerciaux à l’international en vue de soutenir les importations et les exportations du Maroc, lesquelles subissent de plein fouet les effets de la crise sanitaire.

Ces PME bénéficieront, en plus de l’aide financière, d’un accompagnement technique qui sera financé par l’Union européenne et qui se traduit notamment par une série de webinaires de formation. D’ailleurs, la BERD vient de lancer, en collaboration avec la CGEM et la Bourse de Casablanca, le premier volet d’une série de 9 workshops destinés à repositionner le Maroc dans les chaînes de valeur industrielles post Covid-19. Outre les banques, la BERD a également été au chevet des entreprises publiques marocaines (EEP). L’institution a approuvé un financement global cumulé de 300 millions d’euros en faveur de l’Office national des aéroports (ONDA), de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). L’objectif étant d’assister ces EEP afin de leur permettre de satisfaire leurs obligations à court terme, de poursuivre leurs opérations et continuer à fournir leurs services essentiels sans interruption malgré les pressions financières résultant de la crise liée au COVID-19.

AIDA LO / les inspirations ECO

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page