Éco-Business

Assurance maladie : la CNOPS s’allie à la mutuelle des FAR

Dans le cadre de la gestion de l’assurance maladie, la Mutuelle des Forces armées royales (FAR) et la CNOPS scellent un partenariat. Plusieurs actions sont prévues par les deux parties pour, entre autres, faciliter l’accès aux prestations et garantir la protection des données personnelles des bénéficiaires.

Afin de renforcer leur partenariat et de partager leurs expériences et expertises dans la gestion de l’assurance maladie, la Mutuelle des Forces armées royales (FAR) et la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) ont signé une convention. S’exprimant à cette occasion, le colonel-major Slimane Tehmouni a souligné que ce partenariat permettra de donner un nouvel élan aux relations unissant les deux parties, de même qu’il contribuera à la consolidation de la coopération entre elles.

Dans la pratique, et concernant le domaine de l’amélioration des prestations garanties par les deux organismes et de la simplification des procédures, les deux partenaires ont décidé de mettre en place un comité de coordination qui aura pour mission d’échanger les expériences dans le domaine de la digitalisation et de la simplification des procédures d’immatriculation, des soins ambulatoires et du tiers payant, l’objectif étant de faciliter l’accès aux prestations et de garantir la protection des données personnelles des bénéficiaires.

S’agissant du contrôle médical, les directeurs de la Mutuelle des FAR et de la CNOPS ont convenu de coordonner leurs efforts dans les domaines de la gestion de la situation des personnes en situation de handicap et de celles qui sont porteuses d’affections coûteuses et de longue durée. Il a aussi été question de renforcer les dispositifs de lutte contre la fraude, de veiller sur la tarification des prestations, et de partager les expertises relatives aux coûts et aux prix des prestations médicales comme les médicaments, les dispositifs sanitaires, les analyses biologiques ainsi que les autres prestations remboursables.

Par ailleurs, les deux parties ont convenu d’échanger leurs expériences dans le domaine de la négociation des conventions avec les producteurs de soins et la gestion des prises en charge, au Maroc et à l’étranger. Elles ont aussi décidé de renforcer leur partenariat en matière de partage des données relatives aux stratégies de gestion des placements, de renforcement de la gouvernance financière et de gestion des réserves financières. À noter que la signature de cette convention intervient dans un contexte marqué par la mise en œuvre du chantier royal de la généralisation de la protection sociale.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page