Éco-BusinessMaroc

Appels d’offres. L’AREP attribue des marchés aux entreprises locales

Entre 2017 et 2020, l’Agence régionale d’exécution des projets de Fès-Meknès (AREP-FM) a procédé au transfert de 40 marchés pour des investissements de l’ordre 215 MDH en faveur des petites et moyennes entreprises (PME). 

Il est souvent reproché aux élus locaux ou à l’administration d’attribuer des contrats de la commande publique (marchés publics ou délégations de service public) à des entreprises étrangères ou à des grands groupes marocain, au détriment des PME locales.


Pour encourager les entreprises de la région de Fès-Meknès, l’Agence régionale d’exécution des projets de Fès-Meknès (AREP-FM), bras exécutif du conseil de la région, a procédé au transfert de 40 marchés pour un investissement de 215 MDH en faveur des petites et moyennes entreprises (PME) de la région. La part des marchés attribuée représente plus de 65% de l’ensemble des marchés conclus entre 2017 et 2020. Au total, 118 marchés portant sur une série de projets de développement pour un investissement de 518,92 millions de DH ont été conclus, sur cette même période.

L’AREP-FM, qui constitue un outil majeur de mise en œuvre de la vision et des programmes de développement approuvés par le conseil régional de Fès-Meknès, a conclu 59 marchés pour la réalisation de travaux, 53 portants sur les services et les six autres sur les équipements.

elle a ainsi supervisé, sur la même période, la réalisation de 203 projets, avec une enveloppe budgétaire estimée à 1,24 MMDH, répartis entre les secteurs des routes et circuits (135 projets), l’eau potable (30 projets), l’électrification du monde rural (13 projets), en plus des secteurs du sport, de la santé et de l’éducation (25 projets).

La plupart de ces projets, programmés entre 2016 et 2020, s’inscrivent dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural. À cet effet, l’Agence a achevé 96 projets à fin juin 2021, tandis que 83 projets de développement à l’échelle de la région sont en cours de réalisation.

L’AREP-FM contribue également à la réalisation 73 projets du programme de développement régional (PDR) pour un investissement total d’environ 687,3 MDH. Ils concernent la promotion du secteur du sport dans la région (35 projets), l’appui à l’agriculture (6 projets), la création des zones d’activités d’artisanat (2 projets), la relance de l’économie sociale (1projet), le développement de l’attractivité territoriale et le soutien des initiatives entrepreneuriales (1 projet), ainsi que l’étude d’aménagement des abords de l’Oued Boufekrane à Meknès et l’Oued Fès. Les projets du PDR exécutés par l’agence comportent également le programme de mise à niveau et de développement urbain des centres ruraux émergents, le programme d’appui du tourisme et le programme création de services d’urgence mobiles régionaux avec neuf projets chacun.

Exécution des projets de la région

L’AREP-FM est un établissement public créé auprès du conseil régional, cet organe répond généralement au souci majeur du législateur qui est de les attribuer de pouvoirs assez étendus aux régions en les positionnant en tant qu’acteurs de premier plan de développement économique dans leurs territoires respectifs.

Dans ce cadre, il a été indispensable de renforcer ses capacités de gestion, des projets notamment, par le biais d’un organe performant échappant aux méfaits des enjeux politiques et des chevauchements entre le volet stratégique et décisionnel d’une part et le volet opérationnel et exécutif d’autre part.

Cette séparation ou bien spécification des attributions devraient permettre à la région d’éviter les lourdeurs et les soucis de la gestion administrative et technique, notamment pour les projets d’investissements de grande envergure. Elles auraient également pour effet, permettre d’attirer des profils spécialisés grâce à la contractualisation tout en obéissant à une logique de rentabilité.

Dépourvu des biais dont pâtissent les administrations locales, comme la masse salariale très lourde, le faible taux d’encadrement, l’inadéquation des postes avec les profils, cet organe est en phase de se constituer sur des bases solides en adoptant une organisation à même de prendre en charge ses missions et de répondre aux attentes du conseil régional.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page