Éco-Business

Akhannouch optimiste

En attendant le bilan final de la campagne agricole, Akhannouch a insisté, sous la coupole, sur l’impact positif des mesures prises depuis mi-janvier 2016 pour atténuer l’impact de la baisse de la pluviométrie. Les évaluations des terres agricoles assurées seront terminées le 2 mai.


Le grand oral du ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, qui ouvre traditionnellement la session du printemps, était très attendu par les deux chambres du Parlement. L’état des lieux demandé voulait, avant tout, mesurer l’impact de la baisse de la moyenne nationale de la pluviométrie dans plusieurs zones ainsi que les alternatives offertes aux agriculteurs qui ont décidé de basculer vers les cultures printanières. «L’impact des pluies entre février et jusqu’à maintenant a été remarquable, que ce soit pour le taux de remplissage des barrages à usage agricole qui est passé de 58 à 61%, de même que la moyenne annuelle des pluies qui a évolué pour atteindre près de 49%», a indiqué Aziz Akhannouch.

Les cultures printanières ont, pour leur part, porté sur 65% des 400.000 hectares qui ont été identifiés, au moment où la surface exploitée pour la saison 2015 n’a pas dépassé 200.000 hectares, selon les données communiquées au Parlement. Les opérations d’évaluation des terres touchées par la baisse de la pluviométrie se poursuivront jusqu’au 2 mai prochain.

Au 10 avril, les opérations ont porté sur 400.000 hectares, qui seront complétées par 150.000 hectares supplémentaires d’ici la fin de ce mois. Sans évoquer le scénario de sortie d’une année de sécheresse qui n’a pas été adopté par le département de tutelle, en attendant de dresser le bilan final de la campagne agricole. Plusieurs indicateurs ont été retenus par Akhannouch en vue de doper le moral des agriculteurs. C’est ainsi que le production des olives devra augmenter de 24%, de même que le département de tutelle s’attend à une année record de production du sucre qui sera de l’ordre de 530.000 tonnes. L’impact de la sécheresse ne sera pas durement ressenti par les éleveurs.

Orge: 1,8 million de quintaux vendus
«Une campagne de vaccination sera entamée le 20 avril avec un budget de 92 MDH, et il faut constater qu’aucune baisse n’a été enregistrée en termes de production et des prix qui se sont stabilisés», a noté Akhannouch qui a également listé les mesures destinées à mettre en œuvre le programme de 500 points d’eau supplémentaires. Pour l’épineuse question de la vente de l’orge à un prix supérieur au prix fixé à 2 DH le kg, le ministère de tutelle a constaté que le dépassement du tarif de référence ne dépasse pas 34 DH pour le quintal. «Les agriculteurs qui reviennent plus de trois fois pour s’approvisionner ne forment que 0,2% des acheteurs.

En plus de 98 points de vente qui dépendent du ministère, près de 200 points de distribution ont été recensés», a expliqué le ministre, qui a minimisé la marge bénéficiaire des intermédiaires, en raison «du stock actuel, puisque 1,8 million de quintaux ont été vendus sur les 8 millions qui ont été réservés à cette opération», selon Akhannouch. La pression de la demande qui a été enregistrée pour certaines zones, notamment au Haouz et au Sud s’est estompée, selon le diagnostic du département de tutelle qui a réservé une enveloppe de 562 MDH pour cette opération.


 

Couverture sociale pour presque tous les pêcheurs

Le bilan de la couverture sociale des pêcheurs montre que 102.000 pêcheurs ont bénéficié jusqu’à présent de l’immatriculation, alors que pour la pêche artisanale, 33.000 travailleurs dans ce segment ont été intégrés sur les 40.000 recensés, soit 82%. Les nouvelles données montrent aussi que tous les pêcheurs de haute mer sont actuellement couverts, en attendant de dupliquer l’expérience pilote de Souiria, qui a été finalisée en 2013, aux autres régions concernant la pêche côtière et qui intéresse plus de 54.000 pêcheurs.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page