Auto

Voiture électrique : Tesla voit grand en Allemagne

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le leader mondial de l’automobile électrique premium peaufine sa gigafactory, implantée dans les environs de Berlin. Démarrage officiel de l’activité industrielle en décembre, promet Elon Musk, PDG de la marque californienne.

Mise sur plans il y a bientôt trois ans, la Gigafactory européenne de Tesla est quasi finalisée. Construit à Grünheide, près de Berlin (Allemagne), ce complexe industriel occupe une superficie de 300 hectares et sera dédié à la production de véhicules et de batteries. En attendant sa mise en service effective, l’usine a eu droit à une grande fête annonciatrice de l’arrivée de la marque californienne en Europe. En effet et pour cette gigafactory, une «Giga-Fest» a été organisée, le week-end dernier, et a vu le déplacement du PDG de la firme, Elon Musk. Celui -ci a annoncé que le démarrage de la production est prévu pour la fin d’année et a également promis que ce site sera «une belle usine en harmonie avec son environnement». Une promesse visiblement tenue, si l’on s’en tient à la vue d’ensemble dudit complexe et de la flore qui l’entoure massivement (photo).


Affichant de fortes ambitions de croissance mondiale, Tesla aspire à atteindre une production de 500.000 unités par an pour cette usine. Dans un premier temps, celle-ci produira le SUV Model Y, puis dans un second temps la berline Model 3. L’usine disposera aussi d’un centre de test et d’une piste d’essais. Ce site sera surtout la plus grande usine de batteries au monde avec une capacité de production annuelle annoncée à 100 gigawattheures (GWh) et évolutive à 250 GWh à moyen terme. Reste que pour réussir son démarrage effectif, le site devra d’abord boucler le recrutement de quelques 12.000 employés qualifiés dans les plus brefs délais. Tesla avaient même avancé que l’effectif pourrait plus que doubler pour atteindre les 40.000 personnes à moyen ou long terme. En fait, la Gigafactory de Tesla est, ni plus ni moins, le plus gros investissement privé depuis la Réunification. Malgré cela, le projet est contesté par une partie de la population et notamment les riverains de cette belle région parsemée de lacs limpides et de forêts de pins.

D’ailleurs, et même si l’infrastructure a déjà été construite, l’administration allemande n’a toujours pas délivré le permis de construire à Tesla. Rien de décourageant pour le constructeur américain qui surfe sur une belle croissance à l’échelle mondiale avec une croissance d’environ 20% à plus de 241.300 véhicules vendus sur les 9 premiers mois de l’année. Sur ce volume, le duo Model 3 et Model Y représente, à lui seul, 96% des ventes ! Tesla cartonne sur plusieurs marchés européens et notamment en France où la Model 3 demeure le véhicule électrique le plus vendu avec plus 18.000 immatriculations en 2021.

Enfin, l’internationalisation de Tesla passe aussi par de petits marchés comme le Maroc où l’automobile électrique en est encore à ses balbutiements. Conscient des enjeux, la marque prépare d’ores et déjà son arrivée sur le marché national avec l’implantation de bornes de recharge, aperçues dans de grandes villes comme Casablanca, Rabat et Tanger. Il est notamment question de déployer la toile «Tesla Supercharger», qui n’est autre que le réseau de superchargeurs en courant continu de 480 volts. Avec une puissance de 250 kW, ces bornes de recharge rapide permettront de passer de 20 % à 80 % de charge en 15 minutes.On en saura plus dans les semaines ou mois à venir.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page