Auto

Toyota Yaris, reine européenne de 2021

Deux décennies après sa première génération, la Toyota Yaris décroche à nouveau le titre très prisé de «Voiture de l’année» en Europe. Une récompense méritée pour cette citadine sûre, fiable et écolo’.

Habituellement, la première semaine de mars voit s’ouvrir le Salon automobile de Genève. Habituellement aussi et depuis dix années maintenant, c’est en marge de cette exhibition qu’est décerné le prix très convoité par les constructeurs automobile de «Car of the Year» ou «Voiture de l’année» (en Europe). La non-tenue du salon genevois à cause de la Covid-19 n’a pas donné aux organisateurs de l’événement et du concours annuel d’autre choix que de procéder à la remise du prix en direct sur le Web. Cette année, c’est la quatrième génération de la Yaris qui a convaincu les 59 journalistes automobiles issus de 22 pays et composant le jury de cette élection. La citadine nippone s’est imposée avec un total de 266 points, devançant ainsi les 6 autres finalistes qui s’appellent Fiat 500 (240 pts), Cupra Formentor (239 pts), Volkswagen ID.3 (224 pts), Skoda Octavia (199 pts), Land Rover Defender (164 pts) et Citroën C4 (143 pts). Pour coiffer au poteau les 6 autres finalistes, la Yaris a fait étalage de toutes ses qualités. À commencer par son look réussi qui mêle rondeurs et lignes anguleuses. Son bon rapport encombrement extérieur/volumes habitables lui permet d’avoir une banquette suffisante à trois personnes et un coffre de 286 litres. Des passagers qui peuvent être tranquillisés sur le plan sécuritaire avec la disponibilité en première mondiale d’un airbag central entre les sièges avant et un score de 5 étoiles derniers crash-tests Euro NCAP. Profitant de sa légèreté (environ 1.085 kg) et d’un moteur hybride, cette citadine affiche un excellent bilan à la pompe, avec une consommation mixte allant de 2,7 à 3,2 l/100 km et la possibilité de parcourir jusqu’à 1.000 km avec un seul plein de carburant. La Yaris brille enfin par la richesse et la modernité de ses équipements, dont une caméra de recul, un écran tactile 7” de série compatible avec Android Auto et Apple CarPlay et un chargeur sans fil pour smartphone. Que d’atouts qui s’ajoutent à ses qualités routières et justifient amplement le choix du jury. D’où les propos du président de «The Car of the Year», Frank Janssen, qui après l’annonce des résultats, a qualifié la Yaris de «digne vainqueur de l’élection de cette année, qui s’est imposé à juste titre face à six concurrents de haut niveau».


Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page