Auto

Nissan Qashqai : le retour d’un pionnier

La nouvelle génération du Qashqai est arrivée dans le réseau de la SMVN (Groupe Auto Hall), le distributeur officiel de Nissan. Capitalisant sur le succès de son prédécesseur, ce nouveau SUV mise sur son design, ses sophistications et l’agrément de son moteur turbo essence pour séduire sans diesel.

Qashqai. Voilà un nom devenu populaire depuis 2007, année du lancement de la toute première génération de ce modèle, initiateur de ce qui était, à l’époque, une toute nouvelle espèce automobile : le crossover. Une décennie et demi plus tard, le Qashqai surfe toujours sur une grande popularité, totalisant plus de 5 millions d’exemplaires écoulés dans le monde, dont 33.000 sur le sol marocain. Un joli succès et une forte notoriété sur lesquels vient capitaliser le Qashqai, troisième du nom, qui vient de faire son entrée dans le réseau d’Auto Hall, le distributeur national de Nissan.

Objet d’une refonte totale, cette nouvelle génération s’améliore logiquement à tous les niveaux et montre de quoi sont capables les ingénieurs japonais lorsqu’ils travaillent main dans la main avec leurs homologues britanniques, ce modèle étant toujours conçu et construit en Angleterre, à Sunderland. Assurément, le Qashqai a tout pour plaire, mais à un seul détail près : l’absence d’un diesel sous son capot. Un choix délibérément pris (et assumé) par le constructeur qui est l’un des premiers à avoir annoncé et amorcé l’abandon du gazole.

Pour autant, le Qashqai peut faire étalage de toute une série d’arguments à commencer par son design, pour le moins réussi.

Un design plutôt futuriste

Bien qu’il ait évolué dans la continuité de l’ancien modèle, le style extérieur de ce nouveau Qashqai se veut résolument sophistiqué comme en témoigne sa face avant, marquée par des projecteurs à LED en forme de boomerang. Leur signature lumineuse en deux niveaux est du plus bel effet et leurs contours épousent partiellement le large V chromé qui souligne la calandre et se prolonge visuellement sur le capot.

On appréciera aussi les ailes arrière légèrement galbées et aboutissant à une poupe joliment crayonnée avec, notamment, des blocs de feux qui entretiennent un air de famille avec ceux de l’ancien Qashqai. À ce niveau, on retiendra que le hayon est, désormais, à ouverture électrique et intelligente (passage du pied sous le bouclier arrière), donnant accès à un coffre de 504 litres, soit un volume en forte progression (+74 litres).

Une jolie hausse qui découle des trois précieux centimètres glanés en longueur (4,42 m) comme en largeur (1,83 m). Idem en hauteur (1,62 m), ce qui devrait aussi se répercuter positivement sur l’espace habitable, notamment aux places arrière.

À bord, un mobilier tout neuf
Dans l’habitacle, tout a changé ! À commencer par la planche de bord, qui devient plus cossue en s’habillant d’un joli revêtement en similicuir et se digitalise encore plus en abritant deux grands écrans numériques en plus de l’afficheur de climatisation automatique.

Le premier, d’une diagonale de 12,3’’ remplace les traditionnels compteurs à aiguille, tandis que le second, d’une taille de 8 à 9 pouces, centralise les fonctionnalités du système multimédia, du GPS et des réglages du véhicule. Configuré en trois niveaux (Acenta, N-Connecta et Tekna), l’équipement propose la possibilité d’une teinte de carrosserie bi-ton, le chargeur sans fil pour smartphone, une installation audio à 10 haut-parleurs signée Bose, le mirroring (Android Auto/Apple CarPlay) sans fil pour smartphone, des jantes de 17 à 19 pouces, le GPS (avec cartographie du Maroc), les caméras à vision sur 360°, un sélecteur de modes de conduite, le freinage d’urgence avant et même un système d’avertissement de sortie de voie.

L’essence, un choix rationnel
Outre cette cure de sophistications, le nouveau Qashqai s’est également amélioré sur le plan dynamique. Reposant sur une nouvelle plate-forme (CMC-F), il dispose d’une structure plus légère de 63 kg et plus rigide de 48%. Cela participe à ses qualités routières et améliore la polyvalence de son utilisation. Sous le capot, exit donc le diesel et place à un 1.3 litre Turbo à injection directe d’essence qui propose deux niveaux de puissance : 130 ch avec une boîte manuelle à 6 vitesses et 150 ch avec une transmission automatique X-Tronic CVT.

Dans les deux cas, la consommation ne dépasse pas les 6,4 l/100 km en cycle mixte et le véhicule s’avère agréable à conduire, comme nous l’avons constaté lors d’une première prise en main, la semaine dernière.

Enfin, intéressant, le Qashqai l’est aussi à l’achat puisqu’il s’affiche dans une fourchette tarifaire allant de 290.000 à 370.000 DH, sachant que son lancement commercial est actuellement accompagné d’une remise de 30.000 DH.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO AUTOMOBILE

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page