Auto

Kia dévoile le Sportage, cinquième du nom

La cinquième génération du Sportage vient de casser son moule. Le SUV intermédiaire de Kia opère une rupture totale avec son devancier, aussi bien pour son look que pour sa présentation intérieure.

Très attendu par les aficionados de la marque Kia, le renouvellement du Sportage s’est fait attendre et continuera encore à entretenir quelques mystères. Et pour cause, le constructeur coréen a dévoilé récemment la cinquième génération de son SUV intermédiaire, mais il ne s’agit pour l’instant que de la version strictement destinée au marché coréen. Point d’orgue de cette nouvelle mouture: son design radicalement chamboulé, comme le montre la face avant qui adopte une gigantesque calandre entourée de projecteurs au dessin complexe et des feux de jour en forme de boomerang. La calandre dite «nez de tigre» évolue différemment de tout ce qu’avait pu produire jusqu’ici la marque coréenne.


À l’arrière, le thème de la pointe de flèche est également repris au niveau de la signature lumineuse sur des blocs de feux reliés par un bandeau fin. On remarquera que comme son cousin de chez Hyundai (le Tucson), le Sportage adopte un hayon très incliné et surplombé par un becquet proéminent qui cache l’essuie-lunette.

À l’intérieur, le mobilier a lui aussi été totalement renouvelé, non sans être massivement modernisé à l’image de la planche de bord qui adopte deux écrans numériques accolés en continuité, l’un servant à une instrumentation dépourvue de casquette, l’autre au système multimédia. La molette rotative de la console centrale montre que ce SUV aura une transmission robitisée by-wire, mais pour le reste, peu d’informations techniques ont filtré, notamment en ce qui concerne, les dimensions, les équipements et les motorisations. Sur ce dernier point, il est fort à parier que ce nouveau Sportage offrira les mêmes versions que le Tucson et notamment une hybride de 230 ch et une hybride rechargeable de 265 ch. À noter enfin que le lancement commercial de ce modèle ne se déploiera au niveau mondial qu’au courant de l’année 2022.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page