Auto

Adel Zerrouk : “À terme, le réseau Seat couvrira 95% du marché marocain”

Adel Zerrouk.
Directeur de la marque Seat à la Centrale automobile chérifienne (CAC)

Quelle sera votre stratégie marketing pour, d’une part, fidéliser les anciens clients de la marque et, de l’autre, toucher une clientèle de conquête ?
Tout d’abord, il faut savoir que la clientèle ciblée par Seat est la plus jeune du groupe Volkswagen. C’est pourquoi nous allons adapter toute notre approche de communication et tous nos axes de communication pour cibler les jeunes. En ce qui concerne les clients historiques de Seat, nous avons lancé dès le 18 mai une campagne pour essayer de ramener tous ces clients à nos ateliers et leur faire visiter nos installations et outils, et présenter tout le savoir-faire de la CAC ainsi que son réseau.


Pour fidéliser cette clientèle, nous allons travailler sur le volet après-vente avec des offres intéressantes, mais aussi au niveau de la vente pour tous ceux qui cherchent à renouveler leur Seat. Notre objectif sera ensuite de conquérir de nouveaux clients et de les ramener à la famille CAC, en ciblant toujours les jeunes, qui sont très nombreux sur le marché marocain.

Au vu de la nouvelle construction de gamme et des prix que vous proposez, ne craignez-vous pas une cannibalisation de l’Ibiza par l’Arona, sachant que le gap de prix est minime entre leurs deux premières versions diesel ?
Pas du tout. Le client du SUV citadin n’est pas forcément celui de la citadine. Autrement dit, avec l’Ibiza et l’Arona, nous nous adressons à deux types de clients différents. Avec l’Arona, on est plutôt sur une clientèle féminine, tandis qu’avec l’Ibiza, on sera plus vers des clients masculins jeunes, en quête d’un véhicule un peu plus typé sport. D’ailleurs, nos premières semaines d’activité nous ont montré que les clients de l’Ibiza et de l’Arona sont bien différents et que la cohabitation entre ces deux modèles se passe très bien. Par ailleurs, il faut savoir qu’avec l’Ibiza, nous sommes plus enclins à nous diriger vers l’essence, car comme vous le savez déjà, les moteurs diesel sont amenés à disparaître et cela se fera d’abord sur les petits segments.

Justement, comment allez-vous gérer la transition énergétique de Seat qui, comme les autres marques du groupe VW, va abandonner le diesel ?
Nous allons essayer d’inculquer la culture essence sur les petits segments avant de monter petit à petit vers des véhicules plus grands comme la Leon et l’Ateca qui, avec le temps, proposeront de l’hybride et de l’hybride rechargeable. Je pense aussi que tout le secteur automobile est concerné par cette transition énergétique qui poussera le consommateur à se diriger de fait vers l’essence. Il faudrait aussi rappeler qu’il y a 20 à 30 ans, le Maroc était un marché essence plutôt que diesel.

Ce sera une bonne chose de passer vers des énergies plus propres comme l’essence, mais aussi des moteurs électrifiés qui arriveront dans notre portfolio.

Quelques semaines après avoir annoncé la recherche de partenaires à l’échelon régional, où en êtes-vous concernant le réseau de distribution ?
Il faut savoir qu’au lendemain de cet appel à candidatures, nous avons connu un engouement très intéressant pour la marque, puisque nous avons reçu 25 candidats dès la première semaine. Un mois plus tard, nous avons établi notre liste dans laquelle figure des partenaires déjà membres de la famille CAC, ainsi que des concessionnaires qui travaillaient avec l’ancien importateur.

Nous allons donc démarrer avec 7 showrooms dans les villes de Casablanca, Tétouan, Tanger, Fès, El Jadida, Marrakech et Agadir. Avant fin 2021, nous ajouterons les villes de Safi, Béni Mellal et Kénitra, tandis qu’en janvier 2022, nous serons présents à Meknès. Au total et à terme, nous couvrirons 95% du marché marocain, ainsi que nous le prévoyons dans notre feuille de route avec le constructeur.

Qu’en est-il de Cupra, label sportif du constructeur Seat ?
Comme nous l’avons annoncé récemment, nous travaillons avec le constructeur pour l’introduction de la marque Cupra au Maroc. Aujourd’hui, nous avons une problématique liée au carburant, puisque tous les modèles de Cupra ont des moteurs Euro6. Mais si tout va bien, je pense que d’ici une année ou deux, nous pourrons lancer la marque Cupra au Maroc. Entre-temps, la gamme Seat se sera renouvelée et élargie avec l’arrivée de la nouvelle Leon, attendue au début du quatrième trimestre, puis du grand SUV Tarraco que l’on espère avoir au courant du premier trimestre de 2022. 

Jalil Bennani, DNES à Tanger / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page