Archives

«Sarouty.ma s’adresse à toutes les catégories sociales»

Ismael Belkhayat, DG de Sarouty.ma

L’évolution que connait Le secteur national de l’immobilier résidentiel impose une nouvelle manière de penser l’offre et la rendre accessible aux acquéreurs et locataires potentiels. Ismael Belkhayat, DG et fondateur de Sarouty.ma, en explique les fondements.

Les Inspirations ÉCO : De quel œil voyez-vous l’évolution du secteur immobilier national ?
Ismael Belkhayat : Le Maroc connaît aujourd’hui un boom immobilier. L’offre est riche et diversifiée, et la demande se fait de plus en plus précise et exigeante. Nous en avons fait le constat, voilà quelques années de cela, en étudiant de près le marché national du résidentiel, notamment en ce qui concerne les critères de recherche ainsi que l’engouement que connaissent les portails de diffusion d’annonces. Il en est ressorti une évolution de la demande en termes de sélectivité et une adaptation progressive de l’offre. Notre portail est l’une des incarnations de cette évolution puisqu’il permet aux acquéreurs et locataires potentiels de diriger leurs recherches et atterrir sur ce qui correspond le plus à ce qu’ils souhaitent.


Comment y parvenez-vous ?
Sarouty.ma et SeleKtimmo.com qui fait partie du groupe Propertyfinder depuis juin 2016 adoptent une approche inédite. Certes le portail s’accoude sur un modèle de recherche en ligne d’apparence assimilable aux autres portails de diffusion d’annonces. Cela dit, notre différence réside dans la sélection des annonces à publier. Au moment où les sites classiques d’annonces immobilières favorisent l’interaction organique, qui met dans le même lot les professionnels et les particuliers, nous avons choisi d’effectuer un tri sélectif dans les annonces qu’on nous soumet pour ne garder que celles provenant de promoteurs dont nous vérifions l’existence et les références. Nous sommes fermés aux particuliers et aux promoteurs occasionnels. C’est pour cela que les acquéreurs et locataires potentiels qui se rendent sur nos sites sont certains à 100% de trouver des offres réelles, monitorées et postées par des promoteurs connus dont ils peuvent eux-mêmes vérifier le sérieux.

Cela ne vous ferme-t-il pas les portes du plus grand nombre ?
C’est en partie inexact puisque notre modèle s’avère également efficace sur le nombre, chiffres à l’appui. Il est vrai qu’avec des maillons aussi étroits, l’on peut s’attendre à un nombre restreint d’offres postées et par ricochet moins d’options pour l’acquéreur ou le locataire qui nous visite par comparaison à d’autres portails. Cela dit, nous enregistrons 30.000 visites par jour, 7 pages vues par visite, plus de 6 millions de pages vues par mois et 60.000 mises en relation en moyenne mensuelle. C’est dire que le modèle que nous adoptons et qui est le même insufflé par Propertyfinder aux Émirats arabes unis, au Qatar, au Liban, en Égypte, à Bahrein et en Arabie saoudite est bel et bien pertinent.

Quel bilan faites-vous de votre partenariat avec SeleKtimmo.com ?
Il est positif. L’opération de fusion-acquisition que Sarouty.ma et SeleKtimmo.com ont conduite il y a un an nous a ouvert les portes des agences immobilières. C’est un segment que nous n’intégrions pas jusqu’à présent et qui nous permet aujourd’hui d’enrichir notre offre d’une autre, complémentaire, qui s’inscrit parfaitement en droite ligne avec notre vision. D’ailleurs, Emmanuelle Boleau, l’ancienne directrice générale de SeleKtimmo.com avec qui je garde un contact régulier, est très fière de ce que son portail est devenu. La complémentarité est telle que les retombées boostent le nombre de visites et la satisfaction des clients sur les deux plateformes simultanément. C’est un couple redoutable puisque Sarouty.ma, très sélectif à l’entrée, s’adresse à toutes les catégories sociales et leur présente des offres diverses, tandis que SeleKtimmo.com est sélectif à la fois à l’entrée et à la sortie et ne vise qu’une catégorie socioprofessionnelle bien précise. Ce sont deux segments de marché distincts qui s’enchevêtrent
parfaitement.

Pensez-vous que la demande évoluera davantage ?
Assurément. C’est le propre de toute rencontre entre l’offre et la demande. L’immobilier résidentiel ne fait pas exception et notre rôle est de suivre cette évolution et opérer davantage de tris sur les annonces proposées aux acquéreurs et locataires éventuels. Nous avons lancé, le mois dernier, une enquête dans ce sens qui nous permettra de mesurer cette évolution et voir à quel point les orientations des Marocains ont changé. Nous en présenterons les résultats dans quelques mois, mais je peux vous dire dès maintenant que les données préliminaires, recueillies auprès de 200 promoteurs et agences immobilières référencés, sont très parlantes et annoncent une évolution fraîche de la demande.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page