Maroc

Un ménage sur six est dirigé par une femme au Maroc

Le Haut-commissariat au Plan présente quelques aspects des femmes chefs de ménage issus du recensement de la population et de l’habitat 2014, et ceci à l’occasion de la journée nationale de la femme marocaine, célébrée le 10 octobre. En effet, un ménage sur six est dirigé par une femme, dont sur les 7.313.806 ménages recensés au Maroc en 2014, 1.186.901 sont dirigés par des femmes, soit 16,2%.Cette proportion est toutefois plus élevée en milieu urbain (18,6% ou 896.091 ménages) qu’en milieu rural (11,6% ou 290.810 ménages), a indiqué le HCP.

Le classement des régions concernant les femmes chefs de ménages révèle que la région de Guelmim-Oued Noun enregistre une proportion plus élevée que la moyenne nationale. Elle est de 18,7% correspondant à 16.838 ménages. En seconde position vient la région de Béni Mellal-Khénifra avec 18% ou 93.389 ménages, suivie par le Grand Casablanca-Settat (17,4% ou 271.463 ménages) et Rabat-Salé-Kénitra (17,3% ou 176.052 ménages), comme le précise le HCP. En revanche, la région de Laâyoune-Sakia El Hamra comprend 11.876 ménages, celle de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma compte 119.886 ménages et Marrakech-Safi 126.289 ménages. Avec ces effectifs ces régions enregistrent des proportions plus faibles que la moyenne nationale, avec respectivement 15,1%, 15% et 13,6% de l’ensemble des ménages de la région. Selon le HCP, la proportion des femmes chefs de ménage est plus élevée par rapport à leurs homologues les hommes. «Une femme chef de ménage sur cinq (20,9% ou 248.005 femmes) vit seule contre 4,6% parmi les hommes chefs de ménage (279.226 hommes)».


Parmi ces femmes, on trouve des veuves et des divorcées, qui, comme l’indique le HCP, représentent 55% (654.647) et 14% (170.265) respectivement contre 1% (55.424) de divorcés et 1% (65.112) de veufs parmi leurs homologues masculins alors que 20% (233.844) sont mariées contre 93% (5.671.139) des hommes. En matière d’enseignement des femmes chefs de ménages, les derniers chiffres du HCP révèlent que 65% des femmes chefs de ménages sont analphabètes, soit presque le double de leurs homologues masculins (34% environ). Elles représentent 57% en milieu urbain et 88% en milieu rural. Aussi, 67% parmi elles n’ont aucun niveau scolaire contre 35% parmi les hommes alors que 17% d’entre elles ont fréquenté le secondaire ou le supérieur contre 32% parmi les hommes.

Il est à noter également que les ménages dirigés par une femme occupent des logements dont le nombre de pièces est inférieur à celui des logements occupés par des ménages dont le chef est un homme, «39,4% des ménages dirigés par une femme (468.042 ménages) occupent des logements d’une ou de deux pièces et 13,4% (159.049) des logements de cinq pièces et plus, contre respectivement 33,8% (2.072.833 ménages) et 16,3% (997.930) des ménages dirigés par un homme», a souligné le HCP dans un communiqué.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page