Maroc

Un discours royal « très important » qui « remet les choses à leur place »

Le discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 67ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple a été axé sur trois points clés, à savoir le respect des mesures barrière dans cette situation critique imposée par le coronavirus, la responsabilité individuelle et l’esprit de citoyenneté, a indiqué le Docteur Moulay Said Afif, président de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM) et président de la fédération nationale de la santé.

M. Afif a estimé dans une déclaration à la MAP que le discours est « très important et remet les choses à leur place », soulignant que « nous voulons pas que notre système de santé soit dépassé qu’est presque à saturation, c’est pour cela que SM le Roi a dit clairement que la situation est critique pour que chacun de nous assume sa responsabilité ».


« En tant que médecin je suis fier et content du discours de SM le Roi parce qu’il a clarifié la situation en disant que la maladie est là, et les cas d’infection sont en nette augmentation », a-t-il noté.

« Nous étions cités en exemple pour notre respect des mesures préventives », comme a dit le Souverain, mais aujourd’hui nous voyons que les cas de contaminations sont en augmentation, le nombre de décès également et les malades en réanimation aussi, a-t-il-regretté, notant que SM le Roi a dressé un état des lieux clair et il faut que les gens respectent les mesures barrière et aient l’esprit de citoyenneté.

« Malheureusement, il y a des gens qui croient que le virus n’existe pas, et d’autres qui pensent qu’on a freiné sa propagation du virus », a-t-il fait observer.

Il n’a pas d’autres moyens aujourd’hui que de respecter les mesures barrière en portant correctement les masques, surtout que le Royaume produit suffisamment de masques, alors que plusieurs pays n’ont de masques, le lavage des mains, et le respect des procédures mises en place par les autorités publiques dans le transport en commun, les cafés et les restaurants …, a-t-il ajouté.

Les citoyens doivent assumer leur responsabilité pour réussir cette période, comme la période de confinement, a-t-il poursuivi, insistant sur la responsabilité individuelle qui a une portée collective et l’esprit de citoyenneté qu’est primordial.

Les gens doivent également savoir que « notre économie ne peut se permettre un confinement comme ça a été fait avant, mais si la situation continue de s’aggraver, certaines régions peuvent être confinées comme ce qui s’est passé avant, a-t-il conclu.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page