Maroc

Télécoms : croissance sur tous les segments au 3e trimestre

À fin septembre, la portabilité des numéros est en hausse de 23,29% par rapport à septembre 2020. Le parc des noms de domaine, en hausse  de 14,7%. 

L’intérêt des Marocains pour les technologies d’information ne cesse de se confirmer. Et l’usage de l’internet va avec. C’est en partie ce que reflète l’enquête de l’ANRT portant sur le 3e trimestre 2021. Ainsi, les principaux segments du secteur sont en croissance. À commencer par le parc Internet, essentiellement au niveau du mobile et de la fibre optique (FTTH). Globalement, le parc s’est établi à 33,86 millions d’abonnés, ce qui porte le taux de pénétration à 93,24%, selon les nouvelles données publiées par l’agence. «Le taux de pénétration enregistre une croissance annuelle de 17,78%, soit un accroissement de 5,1 millions d’abonnements sur une année», précise l’ANRT. Dans ce segment aussi, le parc de la fibre optique (FTTH) enregistre des hausses, annuelle et trimestrielle, respectives de 81,91% et 15,37% pour atteindre 330.185 abonnés. De son côté, le parc de l’Internet mobile atteint, durant la même période, 31,69 millions, en hausse annuelle de 18,41%. «Le segment de l’ADSL se stabilise à 1,6 million d’abonnés à fin septembre 2021», rappelle l’ANRT qui ajoute que plus de 43% des accès ont un débit supérieur ou égal à 10 M/bs.

D’autres indicateurs relevés
L’enquête trimestrielle de l’ANRT a fourni, également, plusieurs indicateurs névralgiques de la croissance du secteur. Ainsi, pour l’évolution du parc de la téléphonie fixe, les nouvelles données montrent que le taux de croissance atteint 6,94% pour s’établir à 2,46 millions d’abonnés, soit +160.000 abonnements. «Le taux de pénétration s’établit par conséquent à 6,77%», indique l’agence nationale dans ses principaux constats dressés suite à la collecte des données de ce segment. À noter que le parc des noms de domaine «.ma» s’établit à 102.909 noms de domaine à fin septembre 2021, en hausse de 14,71% sur une année. Durant le 3e trimestre 2021, 6.985 nouveaux noms de domaine ont été enregistrés, précise l’ANRT. En ce qui concerne le parc des «Liaisons Data Entreprises», il s’établit à 34.466 lignes enregistrant une hausse annuelle de 3,59%, et il «est constitué majoritairement des «Liaisons Entreprises Data Nationale» avec 99,85% du marché», souligne l’agence.

Concernant la portabilité des numéros, elle a enregistré une hausse de 23,29% par rapport à septembre 2020, soit 930.194 numéros mobiles. La même évolution est constatée pour ce qui est des numéros fixes portés. Leur nombre a progressé de 25,42%, sur une année, pour atteindre 45.430 à fin septembre 2021. Quant aux usages, le trafic sortant de la téléphonie mobile s’établit à 14,63 milliards de minutes durant le 3e trimestre 2021, en légère baisse de 0,65% par rapport au 3e trimestre de 2020. Pour sa part, le trafic SMS s’accroit, également, de 6,89% sur une année pour s’établir à 762 millions d’unités. D’autres indicateurs laissent dégager une baisse de l’usage moyen sortant mensuel du mobile de l’ordre de 6,68% sur une année. Une baisse encore plus importante a été, quant à elle, constatée pour le trafic sortant de la téléphonie fixe qui a chuté de 15,4% au cours du 3e trimestre 2021.

l’ANRT publie les résultats de l’enquête annuelle de l’usage des TIC auprès des ménages 

Cette enquête a été menée en étroite collaboration avec plusieurs institutions nationales, rappelle l’agence dont l’enquête annuelle «met en avant l’intensification des usages sous la période de la pandémie Covid-19». En effet, L’équipement en accès Internet des ménages concerne plus de 8 ménages sur 10 équipés à l’échelle nationale, avec une évolution qui est plus importante en milieu rural. «Le recours au télétravail, au téléenseignement et à l’achat en ligne, en raison des impacts induits par la pandémie Covid-19, a eu un effet notable sur les usages et une nouvelle perception du numérique», souligne l’enquête qui note que 3 personnes sur 4 ont vu leur usage du téléphone s’intensifier pendant le confinement de 2020, de même que l’usage d’Internet a augmenté pendant le confinement pour 8 personnes sur 10. À souligner qu’une personne sur 4 est détentrice d’un PC ou d’une tablette (hors smartphone), soit une hausse de 23% durant l’année 2020.

Younes Bennajah / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page