Maroc

Tanger : un centre de recherche et des archives sur le Judaïsme voit le jour

Tanger aura désormais son Centre de recherche et des archives sur le Judaïsme du Nord du Maroc (CJNM). L’annonce en a été faite lors d’une rencontre internationale sur l’histoire des Juifs du Nord du Maroc, organisée du 19 au 21 septembre. Ce centre aura, entre autres, pour mission de mener des études scientifiques, en partenariat avec l’Université Abdelmalek Essaâdi et en collaboration avec d’éminents chercheurs marocains et internationaux, pour mieux connaître et faire connaître cette communauté au grand public, au Maroc et à l’étranger, qu’il s’agisse de résidents ou de visiteurs, toutes confessions confondues.

Il sera géré par un comité regroupant des personnalités de Belgique, de France, d’Espagne, du Brésil, d’Israël, des États-Unis et du Maroc. Le CJNM fait partie d’un ensemble d’initiatives de la communauté juive du Maroc, portées dans le cas présent, notamment, par la Communauté Israélite de Tanger, la Fondation Donna et Haïm Benchimol. Il abritera une bibliothèque et un lieu de résidence dédié aux chercheurs.

Mettre la lumière sur la culture
«Ce Centre est spécialement consacré à l’étude et à la recherche sur le judaïsme du Nord du Maroc, principalement ses coutumes, son histoire et sa langue», a fait savoir le président de la communauté juive de Tanger, Serge Berdugo, relevant que cet établissement aura pour mission de collecter, préserver et promouvoir une culture commune, non seulement aux Juifs du Maroc, mais aussi aux Andalous. L’idée, à travers le CJNM, est de «mettre en lumière cette culture et d’en faire profiter le maximum de personnes au Maroc et à travers le monde». Notons que la rencontre, qui a connu la participation de 30 experts, dont 18 en présentiel et 12 à distance, a été l’occasion d’examiner les voies et les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs escomptés.

Pour Driss El Yazami, président du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), cette manifestation a réuni d’éminents intervenants, dont des historiens, des académiciens et des personnes intéressées par la mémoire des Juifs du Nord du Maroc, notant que l’objectif était de créer un centre qui s’intéresse aux particularités et à la culture de cette population originaire, notamment, de Tétouan, Assilah, Larache et Tanger. Il a ajouté que «L’une des particularités de la communauté juive de la Région du Nord est son rôle économique et culturel important, et sa migration, depuis le XIXe siècle, vers un certain nombre de pays, en particulier d’Amérique latine».

Jules Gabas / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page