Maroc

Syndicats: Une marche nationale prévue le 3 avril prochain

La marche du 03 avril fera suite à la grève générale du 24 février dernier./DR

Après la grève nationale du 24 février dernier, les syndicats reviennent à la charge avec une marche nationale prévue le 3 avril prochain. Objectif : pousser le gouvernement à rétablir le dialogue social.

Cinq centrales syndicales ont annoncé, mardi à Casablanca, l’organisation d’une marche populaire nationale, le 3 avril prochain, pour protester contre la politique du gouvernement en termes de dialogue social.


Lors d’une conférence de presse organisée au siège de la Confédération démocratique du travail, l’Union marocaine du travail (UMT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), la Fédération démocratique du travail (FDT) et le Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNES) ont indiqué que cette marche fait partie d’un programme de lutte qui s’étend sur trois mois (avril, mai et juin). Ce programme a été mis en place afin de «faire face aux politiques impopulaires et antidémocratiques du gouvernement».

Cette nouvelle initiative vise à «dénoncer les agissements irresponsables du gouvernement dans son traitement du dossier social et les revendications en somme tout à fait justes et légitimes de la classe ouvrière, des professeurs de l’enseignement supérieur et des chercheurs au Maroc», relève la déclaration commune.

«Le gouvernement continue d’ignorer la crise sociale que connaît le Maroc et particulièrement le phénomène du chômage, qui constitue une bombe à retardement dans le pays», soulignent les syndicats. Et de citer l’exclusion sociale, l’élargissement du cycle de la pauvreté, la détérioration du pouvoir d’achat des citoyens et les inégalités sociales et spatiales.

Ces cinq centrales, en plus du Syndicat national des commerçants et professionnels, ont également décidé de célébrer conjointement les festivités du 1er mai prochain pour mieux exprimer les préoccupations des mouvements syndicaux et ouvriers. Les leaders de ces centrales syndicales devraient se réunir ultérieurement pour fixer les étapes du programme conjoint de lutte pour les trois prochains mois.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page