Maroc

Souss : Sadiki inspecte plusieurs projets agricoles

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a visité, du 26 au 28 janvier, plusieurs projets de développement relevant des provinces de Taroudant, Chtouka-Ait Baha et de la préfecture d’Agadir-Ida Outanane. 

Au terme d’une visite de terrain effectuée, du 26 au 28 janvier, dans la région de Souss-Massa, Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, s’est enquis de plusieurs projets relevant des provinces de Taroudant, Chtouka-Ait Baha et de la préfecture d’Agadir-Ida Outanane. Alors que la première étape de ladite visite a concerné les projets d’investissement dans le domaine des industries agro-alimentaires ainsi que le suivi et le lancement de projets de développement agricole et rural, les deux dernières étapes ont concerné le suivi de l’état d’avancement de chantiers et projets de développement agricole, notamment la station de dessalement de l’eau de mer en plus de projets relevant du secteur de la pêche maritime et de l’aquaculture. A cela s’ajoute le lancement des travaux de deux chantiers inscrits dans le Plan forestier régional de Souss-Massa dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie «Forêts du Maroc 2020-2030». Le premier projet visité par le ministre a porté sur un projet d’extension d’une station de conditionnement et d’exportation des agrumes, dans la commune territoriale Mchraa Al Ain à Taroudant. D’un investissement de 94 MDH, les travaux d’extension concernent les chambres froides, la zone de réception, les zones de conditionnement et d’expédition. D’une capacité de traitement de 100.000 tonnes, la station a permis de créer 89 emplois permanents et 1.200 postes occasionnels. Sadiki a également visité un projet d’agrégation de viandes rouges autour d’un centre d’engraissement et d’un abattoir, lancé dans le cadre du Plan Maroc Vert. Opérationnel depuis 2015, le projet est installé sur une superficie de 45.000 m2 et agrège plus de 1.000 éleveurs. D’un coût de 250 MDH, il a permis de créer 100 emplois et dispose d’une capacité annuelle de traitement de 20.000 têtes de bovins et 65.000 têtes d’ovins. Une visite a également été effectuée au local achevé de la subdivision de l’ORMVA de Souss-Massa, à Taroudant.


Modernisation du périmètre traditionnel d’Aoulouz
Au niveau de la commune territoriale d’Aoulouz, la délégation présidée par le ministre s’est enquis de l’état d’avancement du projet de modernisation du périmètre traditionnel d’Aoulouz. D’un coût global de 470 MDH, ce projet consiste à moderniser le réseau d’irrigation traditionnel gravitaire en réseau d’irrigation localisée sur une superficie de 4.486 ha. Le projet permettra de réduire la consommation d’eau d’au moins 50% et profitera à 3.025 agriculteurs des collectivités territoriales d’Aoulouz, Ida Ougmad et El Faid. Il permettra la création de 1,2 million de journées de travail. Le projet vise l’amélioration de l’efficience des réseaux d’irrigation, l’amélioration des systèmes de production agricole, le renforcement des capacités de gestion des Associations d’usagers de l’eau agricole, ainsi que l’amélioration des revenus des agriculteurs. Par la même occasion, la délégation a visité dans la commune territoriale de Taliouine, une unité de valorisation des produits de terroir bénéficiant à une coopérative féminine. D’un coût global de 1,74 MDH, cette unité bénéficie à 93 femmes rurales et a pour objectif d’améliorer le revenu et les conditions de travail des femmes rurales, d’appuyer la valorisation et la commercialisation des produits de terroir. Au niveau de la commune territoriale Sidi Hssain, le projet lancé dans le cadre de cette visite de terrain porte sur la construction et la réhabilitation de 8,6 km de routes et pistes rurales (reliant la RN 10 au douar Tizgui) avec 34 ouvrages d’art et assainissement d’eaux pluviales. D’un coût global de 7,5 MDH, ce projet a pour objectif de désenclaver les douars, d’améliorer la fluidité de la circulation et les conditions de production et de commercialisation, ainsi que l’encouragement à l’investissement dans le domaine agricole.

Plantation d’arganiers
Au niveau de la commune territoriale Tizgzaouine, la visite a porté sur un projet de plantation d’arganiers dans les communes de Tizgzaouine, Tassousfi et Azaghar Nirs. D’un montant global de 15 MDH, ce projet, porté par l’Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA) et ses partenaires, consiste en la plantation d’arganiers sur 760 ha au profit de 450 bénéficiaires. Au total, l’arganiculture au niveau de la province de Taroudant occupe 1.337 ha, dont 150 ha pour les plantes aromatiques et médicinales. Elle concerne 7 communes sur des terrains relevant du privé. En matière d’investissements, la plantation d’arganiers nécessitera 30 MDH et les équipements hydroagricoles 7,1 MDH. Au total, il s’agit de 20 ouvrages hydrauliques d’une capacité 6.600 tonnes dans l’ensemble des périmètres. Actuellement, 1.237 ha ont été déjà plantés alors que 100 ha sont en cours de plantation, selon l’état d’avancement arrêté en janvier 2022. Pour rappel, le projet d’arganiculture est le premier projet financé par le Fonds Vert pour le Climat (FVC) au Maroc dans le cadre du projet DARED (projet de Développement de l’arganiculture en environnement dégradé). Couvrant les régions Marrakech-Safi, Souss-Massa et Guelmim-Oued Noun, ce projet vise le développement de l’arganiculture sur une superficie totale de 10.000 ha dont 2.000 ha de plantes aromatiques médicinales en intercalaire. Le ministre a effectué également des visites au Centre d’adaptation technique et de vulgarisation à Ait Amira, relevant de Chtouka Ait-Baha. Dans la même province, le ministre a visité l’entreprise COMAPRIM (Coopérative marocaine de primeurs), la station de pompage SP5 dans le périmètre irrigué public de Massa, le Complexe coopératif laitier (Aït Ssi Salem), le chantier de construction de l’École de formation de la maison familiale rurale ainsi que la station de dessalement de l’eau de mer. Par ailleurs, Mohammed Sadiki compte visiter, ce vendredi, les projets relevant des Eaux et forêts, de la Pêche maritime et de l’aquaculture.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page