Maroc

Souss-Massa. Le secteur minier améliore sa cartographie de prospection

Dans le cadre de l’avenant de la convention spécifique liant le ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement et le Conseil régional Souss-Massa, 8 cartographies ont été réalisées afin d’atteindre un taux de couverture de 74% en termes de cartographies géologiques et 45% en matière de cartographies géochimiques.

S’il y a un secteur qui est porteur, en termes d’investissements après l’activité industrielle, à l’échelon de la Région Souss-Massa, c’est bien évidement le secteur des mines.


Au cours de l’exercice 2020, l’activité minière a été classée deuxième sur le podium des intentions d’investissement au niveau de la région, après le secteur industriel qui a capté 9,21 MMDH sur un total de 13,96 MMDH de l’ensemble des projets validés dans le cadre de la Commission régionale unifiée d’investissement (CRUI).

Pour mieux accompagner le développement de l’investissement dans la recherche et l’exploration minière au niveau des zones à fort potentiel minier au niveau de la Région Souss-Massa, plus de 3 MDH ont été consacrés à ce volet dans le cadre de l’avenant de la convention spécifique liant le ministère des Mines, de l’énergie et de l’environnement et le Conseil régional Souss-Massa.

Améliorer le taux de couverture

Au total, cet avenant, validé en juillet 2021 dans le cadre du Fond de concours des Conseils régionaux à l’échelle national, avait pour objectif d’améliorer le taux de couverture à hauteur régional de 74% en termes de cartographies géologiques et à hauteur de 45% en matière de cartographies géochimiques.

Dans le détail, cette convention précédée d’un accord-cadre de coopération et validée en mai 2018, englobe 8 cartographies dont deux cartes géologiques, trois cartographies géochimiques et deux cartographies géotechniques.

Les zones ciblées par ces documents concernent tout d’abord les provinces de Taroudant et de Tata correspondant à la feuille topographique d’Afouzar, Zawyat Si Nisser et Taddought à l’échelle 1/50.000e.

Ces projets géochimique multi-élémentaires ont été déjà lancés et réceptionnés au cours de l’année 2020 par le ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement. Mobilisant 3,3 MDH, ces cartes ont couvert, pour leur part, une superficie de 1.875 km².

Les feuilles topographiques d’Akka et Ait Baha

Il s’agit aussi de la réalisation d’une cartographie géologique à l’échelle 1/100.000e correspondant à la feuille topographique d’Akka située à la province de Tata dans la Région Souss-Massa.

De même, ce projet, qui a nécessité plus d’1,1 MDH, a été également lancé et réceptionné au cours de l’année 2020 par le ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement. Il couvre une superficie égale à 2600 km².

La 5e carte géologique concerne la province de Chtouka à l’échelle 1/50.000e dans la Région Souss-Massa et correspondant à la feuille topographique régulière Aït Baha.

Ce projet a été déjà programmé au 2e trimestre de cette année 2021 dans le cadre du programme prévisionnel des marchés lancé par le ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement (Département de l’Énergie et des mines) à travers la Direction régionale d’Agadir.

Souss-Massa : un potentiel minier considérable

Pour le reste, il s’agit de deux cartes géotechniques à proximité d’Agadir et Tiznit à l’échelle de 1/50.000e. S’agissant de la durée de la convention spécifique validée en juillet 2019 et modifiée en juillet 2021 entre le ministère de tutelle et le conseil régional, elle a porté sur une durée de trois années (2018-2020) renouvelables.

Par ailleurs, la Région Souss-Massa recèle d’importantes ressources minières, particulièrement dans les zones de Taroudant, Tata et Tiznit avec plusieurs gisements de minerais et de roches exploités dont l’or, le cuivre, l’argent, le cobalt…

Entre la période allant de 2015 à 2018, la part des investissements miniers est passée de 2,40% en 2015 à 5,71% en 2016 pour se situer à 7,26% en 2018. En 2016, la province de Taroudant a concentré 55% des autorisations accordées et 84% des programmes d’investissement miniers au niveau régional.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page