Maroc

SNDD : Lâayoune ouvre le bal des Assises régionales du développement durable

Le ministère de la Transition énergétique et du développement durable organisera, du 13 au 20 mars 2023, les Assises régionales du développement durable, dans le cadre de la refonte de la SNDD, en concertation avec l’ensemble des territoires. Ce sont les provinces du Sud qui ouvriront le bal de cette série de rencontres régionales.

C’est parti pour les Assises régionales du développement durable! Dans le cadre d’une concertation élargie, le ministère de la Transition énergétique et du développement durable organisera, du 13 au 20 mars 2023, ces rencontres régionales, en concertation avec l’ensemble des territoires.

Dans ce sens, ce sont les provinces du Sud, à savoir Laâyoune-Sakia El Hamra, Dakhla-Oued Ed Dahab et Guelmim-Oued Noun qui ouvriront le bal de cette série de rencontres avant que les assises ne soient tenues dans les autres régions du Maroc.

Ces rencontres seront suivies – après la restitution des résultats et l’émission des recommandations – par l’organisation des Assises nationales du développement durable (ANDD), et ce, sur la base des résultats des précédentes phases et des travaux de consultation des parties prenantes. Quatre ans après l’adoption de la SNDD en Conseil des ministres, le 25 juin 2017, le processus d’évaluation de cette structure a été lancé en 2021 – pour l’intégration des préconisations du Nouveau modèle de développement (NMD) et du référentiel mondial de l’Agenda 2030- et ce, après la mise en place de la gouvernance des plans sectoriels de développement durable (PADD) et des pactes de l’exemplarité de l’administration (PEA).

Accompagner les dynamiques territoriales
Pour rappel, le ministère de la Transition énergétique et du développement durable avait déjà confié la mission de refonte de la Stratégie nationale de développement durable ( SNDD) au cabinet PWC pour un montant de 6,8 MDH. La nouvelle stratégie, déclinée dans une feuille de route pour sa mise en œuvre, a été activée suite à la réunion du Comité de suivi de la SNDD, tenue le 26 mai 2021. Il ressort des principales conclusions du cabinet PWC qu’il y a lieu de s’aligner sur les différentes stratégies sectorielles.

Dans ce sens, parmi les observations formulées au sujet de l’ancienne stratégie, figure la nécessité de tenir compte des nouvelles donnes. Ainsi, certaines mesures de la SNDD étaient basées sur d’anciennes stratégies sectorielles, étalées à l’horizon 2020, qui sont devenues caduques. Il s’agit aussi d’opérationnaliser le cadre de gouvernance de la SNDD au niveau territorial afin d’accompagner les dynamiques territoriales, en plus de la convergence entre les cadres de la SNDD et les ODD.

À cela, s’ajoute l’adossement d’un certain nombre d’objectifs à des indicateurs mesurés, dans le cadre de cette refonte étalée à l’horizon 2030. Sur ce dernier point, la future SNDD offrira un tableau de bord avec un nombre limité d’indicateurs stratégiques chiffrés pour suivre l’évolution du développement durable au Maroc. Ces indicateurs seront déclinés par secteur et par thématique de développement durable, en partenariat avec le HCP et l’ensemble des départements. En parallèle, le Royaume poursuivra sa participation au reporting international des indicateurs dans le cadre de l’Agenda 2030, en capitalisant sur les indicateurs de la future SNDD.

Les axes stratégiques de la future SNDD
Par ailleurs, la future SNDD sera construite autour de plusieurs axes stratégiques, en tenant compte, notamment, de la nécessité de s’aligner sur les orientations du NMD, tout en définissant une feuille de route, dans une logique de convergence des politiques et stratégies publiques avec des leviers d’une fiscalité verte. Il s’agit aussi de s’appuyer sur des mécanismes incitatifs ainsi que sur des mesures de taxation «pollueur-payeur» et de mener les évolutions fiscales nécessaires pour réussir la transition énergétique et climatique tout en renforçant et parachevant le cadre juridique et réglementaire.

La finalité étant de disposer d’un tableau de bord national du développement durable du Maroc pour en piloter la trajectoire à l’aide d’objectifs stratégiques mesurables, orientés sur les résultats escomptés. L’autre objectif recherché est de doter la future SNDD d’une gouvernance qui soit agile au regard des contextes national et international évolutifs, et de fédérer l’ensemble des parties prenantes en tenant compte tant des priorités nationales que des spécificités régionales.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page