Maroc

Sefrou : la province prospecte les niches entrepreneuriales

La province de Sefrou lance un projet pour l’analyse des chaînes de valeur et des niches entrepreneuriales favorisant la création de la valeur et de l’emploi. Cette initiative permettra de mettre en relief les activités économiques locales à travers l’accompagnement des porteurs de projets ou des structures existantes ayant un fort potentiel de croissance et créant des opportunités d’emploi pour les jeunes.

La province de Sefrou prépare une étude pour l’identification des filières prioritaires à travers la réalisation d’une analyse des chaînes de valeur et des niches entrepreneuriales dans la province. Ce projet, qui s’inscrit dans le programme 3 de l’INDH, essaye de répondre, dans son périmètre d’action, aux difficultés enregistrées dans la province, notamment en matière de création d’emploi et de chômage des jeunes.

Ainsi ce programme vise à apporter un accompagnement aux porteurs de projets issus de l’analyse des chaînes de valeur et des coopératives, en plus des autres organisations professionnelles œuvrant dans le domaine de l’économie sociale et solidaire. L’intervention de l’INDH dans ce cadre se trouve justifiée par l’intérêt accordé à l’inclusion économique des jeunes et des femmes en leur offrant des opportunités d’emploi et d’auto-emploi.

«Cette mission sera réalisée à travers l’écoute, l’orientation et l’accompagnement des jeunes en fédérant l’ensemble des parties prenantes concernées selon une démarche participative», précisent les responsables de la province.

L’objectif consiste à développer les perspectives des activités économiques locales issues des résultats des analyses de chaînes de valeur à travers l’accompagnement des porteurs de projets, des structures existantes ayant un fort potentiel de croissance et créant des opportunités d’emploi pour les jeunes ou des structures nouvellement créées répondant aux critères de création de valeur.

L’étude permettra à la province de réaliser un inventaire et la classification des principales filières agricole, tourisme et artisanat, ainsi que l’identification des filières prioritaires porteuses et leur analyse, selon le concept de chaîne de valeur.

Cette mission sera conclue par la mise en place d’une vingtaine de projets entrepreneuriaux adaptés aux spécificités de la région, ce qui permettra une valorisation durable des atouts et potentialités de la province de Sefrou et la production de la valeur ajoutée et de l’emploi, d’une manière inclusive, au territoire.

Lutter contre le chômage des jeunes
Aujourd’hui, malgré les opportunités qu’offrent les différents organismes et institutions nationaux, en termes d’employabilité et d’accès à l’entrepreneuriat, certaines faiblesses persistent encore en limitant l’accessibilité à ces offres.

La mise en œuvre de ce projet est fondée sur le Programme 3 «Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes» qui vise à contribuer à l’amélioration de la situation économique et sociale des populations défavorisées, notamment les jeunes, par l’accompagnement à l’emploi, à l’entrepreneuriat ainsi qu’à l’appui aux projets s’inscrivant dans l’économie sociale et solidaire (ESS).

Le programme 3 de l’INDH vise, entre autres, à apporter sa contribution au développement économique local et aux problématiques liées au chômage et l’inactivité des jeunes qui restent relativement élevés. En effet, le Royaume compte environ 1,2 million de chômeurs (10,2% de la population en âge de travailler).

Le taux de chômage des jeunes est de 26,5% chez les 15-24 ans, dont 29,3% de NEET (jeunes ne fréquentant pas d’école, ne sont pas en formation et qui n’ont pas d’emploi) et 15,4% chez la tranche d’âge 25-34 ans.

Par ailleurs, le programme 3 occupe une part importante dans le cadre de la budgétisation de l’INDH, alloué au titre de la période 2019 à 2023, qui accorde une enveloppe budgétaire de 4 milliards de dirhams. Ce budget témoigne de l’engagement de l’INDH en faveur de l’inclusion économique des jeunes

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page