Maroc

Secteur privé : la dynamique du crédit ne sauvera pas la croissance

L’encours du crédit au secteur privé a atteint 812 MMDH à fin juillet, en hausse de 5,6% sur un an après 4,8% le mois précédent. La dynamique est surtout tirée par les entreprises dont les besoins en fonds de roulement se sont creusés face aux goulots d’étranglement apparus dans les chaînes d’approvisionnement et au renchérissement des matières premières. L’incertitude économique et le manque de confiance qui l’accompagne continuent d’affecter les investissements des entreprises et des ménages.  Les encours du crédit...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page