Maroc

Sara Laafou: « Nous avons investi 5 millions d’euros pour nous installer au Maroc »

Le spécialiste mondial des dispositifs médicaux et médicaments, Nipro Medical Europe, investit au Maroc à travers sa filiale récemment créée. La directrice de Nipro Medical Morocco expose les ambitions de l’opérateur pour le royaume. Entretien avec Sara Laafou. Country Manager, Nipro Morocco.

Propos recueillis par Sanae Raqui


Pourquoi le choix de s’implanter au Maroc ?
Le Maroc bénéficie d’une grande stabilité politique et économique. C’est aussi un pays qui s’appuie sur un positionnement géographique inédit, avec la proximité de l’Europe et une porte d’entrée vers l’Afrique subsaharienne, de l’Ouest et centrale. La qualité des structures de soins pour l’insuffisance rénale chronique en fait également un marché porteur. Le système d’assurance maladie (ANAM), un projet porté par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, va en outre permettre d’instaurer une couverture médicale généralisée à l’horizon 2025.

Quelle est la nature de la présence de Nipro au Maroc ?
Nipro Medical Morocco est une filiale à 100% de Nipro Corporation Japan, à travers Nipro Medical Europe. Nous disposons de bureaux et de plateformes logistique de 1.500 m². Celles-ci sont reliées aux plateformes logistiques de Nipro Medical Europe, à Valence en Espagne et Malines en Belgique.

Quel est le coût de l’investissement ?
Il représente 5 millions d’euros avec la répartition suivante : 3,4 millions en études juridiques et stratégiques, ainsi qu’en études et frais préliminaires d’implantation, et 1,6 million de frais d’investissement en immobilisation et autres.

Quels sont les objectifs des recrutements ?
Nous visons une couverture nationale avec les ressources nécessaires pour l’accompagnement médical et technique des différents centres privés d’hémodialyse, les associations et, bien entendu, les centres hospitaliers et CHU du pays. Ces ressources humaines sont principalement constituées de formateurs dédiés à la formation des infirmiers et médecins utilisant les générateurs de dialyse Nipro, ainsi que différents kits de dialyse, en plus des techniciens en charge de la maintenance préventive et curative des différents équipements Nipro, des salles de traitement d’eau et d’autres équipement et dispositifs médicaux liés à l’activité d’hémodialyse. Nous tablons sur la création de 12 emplois directs en 2021 (cadres logisticiens, commerciaux, formateurs et techniciens) et 8 emplois indirects. Des recrutements seront prévus à un rythme de 2 à 4 postes par an à l’horizon 2025.

Qu’en est-il de votre stratégie de commercialisation ?
L’implantation de Nipro Medical Morocco vise à servir dans les meilleures conditions les néphrologues et autres professionnels du secteur en les dotant des meilleurs produits technologiques. En effet, les différents produits Nipro, entre autres les générateurs et les dialyseurs, sont connus par les néphrologues au niveau mondial comme étant parmi les meilleurs. Ils sont réputés pour leurs résultats exceptionnels obtenus auprès des patients, dont la qualité de vie s’en trouve considérablement améliorée. Notre choix d’implantation vise à servir le marché via un circuit court de vente directe sans recours à des intermédiaires, permettant ainsi à Nipro de proposer ses produits à des coûts très compétitifs, tout en assurant un flux d’information direct avec les professionnels de la santé, ainsi qu’une qualité de service irréprochable à même d’aider les praticiens à fournir des prestations médicales comparables à celles fournies dans les pays avancés.

Avez-vous envisagé des partenariats avec les autorités marocaines, ou encore les opérateurs privés du secteur de la santé ?
Nous sommes à l’écoute des autorités marocaines et ambitionnons de servir la santé publique via la participation prochaine aux appels d’offres du ministère de la Santé qui, nous l’espérons, favorisera l’aspect qualité des produits dans ses critères de sélection des adjudicataires des marchés publics. Les récentes évolutions dans la couverture médicale obligatoire généralisée devraient, en effet, permettre une ouverture dans les perspectives de développement de partenariat entre Nipro et tous les acteurs publics et privés, pour une meilleure qualité des soins au profit du patient marocain. Pour les 215 centres d’hémodialyse installés dans le privé, nous avons remarqué une forte demande, dès les premiers jours de démarrage de l’activité commerciale, de plusieurs centres privés reconnus à l’échelle nationale pour leur choix de produits de qualité pour leurs patients dialysés.

Quels sont les axes de la stratégie de développement de Nipro pour le Maroc?
Notre stratégie vise à servir le marché marocain avec les meilleurs produits et services au profit du patient et à des prix compétitifs. Nous souhaitons aussi assurer la formation et l’accompagnement technique aussi bien au Maroc qu’en Afrique. Nos ambitions sont, en effet, continentales.

Que pensez-vous du secteur de l’industrie médicale au Maroc ?
Le Maroc présente un potentiel énorme de développement du secteur industriel de la santé. La pandémie a eu comme effet positif de démontrer la capacité des industriels marocains à relever des défis jusqu’alors impensables. Produire des respirateurs, des masques et des lits «made in Morocco» démontre notre capacité à nous positionner au mieux, et pas comme de simples distributeurs. Aujourd’hui, les chantiers sont ouverts et il s’agit pour les autorités de continuer à soutenir ses efforts en encourageant les initiatives qui peuvent faire de notre pays un industriel confirmé du domaine médical, d’autant plus que nous avons des avantages comparatifs et compétitifs certains, ainsi qu’un accès direct à un marché de 500 millions d’Africains sur notre continent.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page