Maroc

Risque pays, le Maroc conserve sa note

Selon la dernière évaluation du risque pays et du climat des affaires au Maghreb réalisée par la Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur (COFACE), le Maroc conserve sa note A4. Cette bonne note attribuée au Maroc est le résultat d’une année 2015 marquée par une forte valeur ajoutée agricole, dont la croissance atteint 13%. En 2016, l’expert en assurance-crédit prévoit une croissance moins que celle observée en 2015 en raison d’une campagne agricole en baisse malgré l’amélioration que devraient afficher les secteurs non agricoles, notamment ceux des télécommunications, de la santé, de l’automobile et du «BTP». Ce dernier devrait bénéficier d’un nouveau programme de logements sociaux. Sur le plan budgétaire, le déficit public devrait se réduire significativement en 2016 profitant toujours de la réforme des subventions. Au volet paiement, le Maroc devrait continuer à profiter de la chute des cours des hydrocarbures lui permettant ainsi de conserver une balance énergétique réduite. Au même titre qu’en 2015, les importations devraient diminuer mais à un rythme plus lent et la reprise européenne devrait conforter la progression des exportations des secteurs automobile et aéronautique, mais qui ne devraient pas compenser suffisamment la faible amélioration des exportations de phosphates.



Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page