Maroc

Protection sociale au Maroc: L’Association SOS Villages d’Enfants s’engage avec l’UE

Le 8 avril 2021, l’Association SOS Villages d’Enfants lance officiellement le programme « Agir pour une amélioration de la protection sociale au Maroc », pour une durée de deux ans.

Ce projet, cofinancé par l’Union européenne, a pour objectif de permettre à des enfants, des jeunes en situation de délaissement parental et des mères en situation de monoparentalité de se développer dans les meilleures conditions possibles, en dépit d’un parcours accidenté.


Ces enfants et ces jeunes ont été séparés de leur famille d’origine. En effet, selon l’étude « Le Maroc des mères célibataires » publiée par l’Association Insaf, 153 bébés naissent hors mariage chaque jour et 24 d’entre eux sont abandonnés, soit un par heure.

Les femmes en situation de monoparentalité se retrouvent en grande précarité et souvent rejetées de leur communauté, ce qui peut avoir pour incidence de les conduire à abandonner leurs enfants. Pourtant, la plupart d’entre elles ressentent l’envie profonde d’être une mère digne et exemplaire.

Les objectifs de ce projet sont de pallier cette blessure abandonnique, pour les enfants et les jeunes.

Parallèlement, il est fondamental de recréer un lien social et par conséquent, une confiance, pour les mères seules qui se retrouvent en marge des normes sociales et en grande précarité économique. En ce sens, il s’agit de développer des méthodologies d’accompagnement professionnelles pour garantir une réparation et plus loin encore, une capacité de résilience pour ces enfants, ces jeunes et ces femmes en situation de vulnérabilité.

C’est une approche holistique qui est ainsi proposée, centrée sur la préoccupation suivante : comprendre les parcours difficiles et les projets de vie des enfants, des jeunes et des femmes pour les accompagner vers un avenir possible et s’inscrire dans une approche constructive de faire société ensemble.

Pour ce faire, l’Association SOS Villages d’enfants Maroc a construit avec le soutien de l’Union européenne un projet visant à :

  • Améliorer son offre de services dans ses 6 Etablissements de Protection Sociale ainsi qu’au sein de ses programmes alternatifs d’accueil de remplacement des enfants sans soutien parental en renforçant le suivi des besoins psychologiques, éducatifs et de santé des 550 enfants accueillis. Expérimenter et analyser un dispositif de placement des enfants et des jeunes au sein de 30 familles d’accueil, afin qu’ils se développent dans un environnement au plus proche d’un univers familial, fondé sur la bientraitance. De plus, l’Association a adopté un outil innovant, ludique et pédagogique appelé la Fresque du Climat, mis à la disposition de 360 enfants et jeunes qui deviendront à leur tour des citoyens engagés que cela soit à travers leurs gestes au quotidien ou dans leurs choix d’orientation professionnelle.
  • Accueillir une démarche qualité reposant principalement sur l’accompagnement et la mise en œuvre de la méthodologie appelée « projet d’établissement ». Les 6 Etablissements de Protection Sociale de l’Association SOS Villages d’enfants qui accueillent des enfants en situation de délaissement parental dont certains sont en situation de handicap, constitueront le terrain d’apprentissage et de recueil des bonnes pratiques de cette approche qualité. Cette méthodologie pourrait être diffusée plus largement à travers le Ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement Social auprès d’autres Etablissements de Protection Sociale du Royaume.
  • Prévenir l’abandon à travers la création de 2 nouveaux programmes de renforcement de la famille à Agadir et Salé constitue un des enjeux du projet. En effet, ces régions à forte densité de population, demandent des réponses efficaces et rapides pour agir auprès des mères cheffes de familles qui sont victimes de violences et d’exclusion sociale. Cette approche est fondée sur la réparation des liens familiaux fragilisés et la promotion du leadership féminin. Elle vise à accompagner les mères seules à développer une éducation parentale respectueuse des droits de leurs enfants en matière d’accès à la santé ou à l’éducation par exemple. Parallèlement, ces femmes cheffes de famille sont accompagnées à renforcer leur employabilité pour sortir de leur précarité économique.

Ce projet est fondé sur une approche basée sur les droits. Il s’inscrit en ligne directe avec la Politique Publique Intégrée de Protection de l’Enfance au Maroc, instaurée en 2015, qui constitue la réponse nationale de lutte contre toutes les formes de violence et d’exploitation des enfants.

L’événement de lancement du projet aura lieu le jeudi 8 avril 2021 à 10 heures au Village d’Enfants SOS Dar Bouazza.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page