Maroc

Programme national de parité : l’heure est au bilan !

Une consultation nationale a été lancée autour des progrès réalisés en matière d’égalité des sexes sur la base des objectifs fixés dans le cadre du Programme d’action de Beijing.

Le renforcement de la parité dans l’ensemble des domaines où l’égalité des sexes est encore faible demeure un objectif réalisable pour l’Exécutif, qui vient de s’associer avec l’ONU Femmes en vue de dresser un bilan d’étape des actions initiées durant l’actuel mandat gouvernemental. C’est dans le cadre de la mobilisation mondiale au Forum «Génération-Egalité», que le ministère de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille et l’ONU Femmes ont organisé, hier mardi, une rencontre nationale sur l’état d’avancement et les défis de la mise en œuvre du Programme d’action de Beijing autour du thème : «Promouvoir un environnement propice et durable à l’autonomisation économique des femmes et des filles, protégeant et améliorant leurs droits».


Cette rencontre intervient aussi en célébration du 25e anniversaire du Programme d’action de Beijing, indiquent les deux parties. Une consultation nationale sera réalisée autour des progrès réalisés et les défis à relever par le Maroc en matière d’égalité des sexes, et sur la base des actions prévues et des objectifs fixés dans le cadre du Programme d’action de Beijing.

«L’objectif de cette rencontre est de donner l’opportunité aux partenaires nationaux et locaux, institutionnels et de la société civile d’échanger aussi bien au niveau national que local dans le but de promouvoir les bonnes pratiques afin de sortir avec des conclusions et des recommandations susceptibles de créer un climat favorable vers l’atteinte de l’égalité des sexes dans tous les domaines confondus», indique le département de la Solidarité.

Cette consultation reste aussi une étape cruciale qui prépare la participation du Maroc au Forum «Génération Egalité», programmé à Paris du 30 juin au 2 juillet prochains. Elle permettra aussi l’insertion des conclusions qui en découleront dans le processus d’évaluation du Plan gouvernemental pour l’Egalité «ICRAM 2» (2017-2021) pour ainsi «porter la voix de la société civile sur les nouvelles priorités identifiées notamment celles relatives à la lutte contre les effets de la pandémie de la Covid-19 et s’inscrire ainsi dans la réflexion autour du troisième Plan gouvernemental pour l’Egalité «ICRAM 3», indique le département de la Solidarité . 

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page