Maroc

Port d’Agadir : c’est parti pour le marché de l’assistance technique des voies du 3e accès

La Direction régionale Atlantique sud, relevant de l’ANP, vient de lancer le marché des prestations d’assistance technique et de suivi des travaux de la première tranche des voies du troisième accès du port d’Agadir. 

Dans le cadre de la réalisation d’un troisième accès du port de commerce d’Agadir, conformément à l’actualisation du plan de circulation à l’intérieur de l’enceinte portuaire et la réalisation de la voie de contournement Nord-Est du Grand Agadir, la Direction régionale atlantique sud, relevant de l’Agence nationale des ports (ANP), vient de lancer le marché des prestations d’assistance technique et de suivi des travaux de la première tranche. Il s’agit des travaux de terrassement en déblais et en remblais pour la réalisation des voies de ce troisième accès. Estimés à plus de 1,6 MDH, les travaux de terrassement concernent le dégagement des emprises, le déblaiement et remblaiement de la zone de projet au niveau de l’axe principal du projet sur une longueur d’environ 1.830 ml et de la plateforme du parking, en plus de la zone des superstructures annexes et celle des futurs aménagements.

Dans le détail, le marché englobe trois types de travaux, notamment ceux des dégagements des emprises et des terrassements, en plus des travaux d’assainissement et ceux de la protection côtière de la partie côté mer. Selon le CPS, l’objectif du BET est de garantir la réalisation des travaux de réalisation du 3e accès conformément à ce document et plan d’exécution, aux techniques et aux règles de l’art les mieux élaborées, aux moindres coûts, en assurant l’optimisation des ouvrages vis-à-vis des règles de calcul et des procédés de construction. A titre indicatif, le délai d’exécution des travaux a été fixé à 30 mois.

Ce 3e accès a imposé l’actualisation du schéma de circulation
Desservi actuellement par deux entrées, le complexe portuaire d’Agadir sera doté d’un troisième accès. Il sera réalisé dans le cadre de la voie de contournement Nord-Est du Grand Agadir. De ce fait, ce 3e accès a imposé l’actualisation du schéma de circulation à l’intérieur du port.

Dans ce sens, l’ANP a déjà réalisé l’étude d’actualisation du plan de circulation à l’intérieur du port sur 15 années. Cette actualisation a pour objectif d’améliorer les conditions de circulation et de fluidité du trafic permettant une réduction des retards et des délais de parcours dus à la congestion du trafic poids lourd. A cela s’ajoute la mise en place de solutions aux problèmes spécifiques du port en tenant compte de ses perspectives de développement à court et à moyen termes de l’enceinte surtout vers le Nord, à proximité d’Anza, en plus d’une organisation de stationnement pour l’attente des poids lourds à l’intérieur du port.

Dans ce sens, la troisième artère qui sera réalisée dans le cadre de la quatrième section de la rocade Nord-Est comprendra, selon l’ANP, l’ensemble des services accessoires, notamment le pesage, le scanner et divers contrôles ainsi que les aménagements extérieurs. Ce futur accès du port d’Agadir génèrera des trafics additionnels, particulièrement des poids lourds importants, compte tenu de la réalisation de la voie de contournement Nord-Est du Grand Agadir, ce qui engendrera des changements importants des flux de circulation à l’intérieur même du port.

Rocade de contournement nord-est : quatre sections
Actuellement, la future rocade de contournement Nord-Est, est répartie sur quatre sections. Pour la première section de la voie de contournement reliant l’aéroport à la Route nationale n°11 sur 6,3 km, les travaux sont achevés à hauteur de 80% avec un coût  égal à 85,4 MDH.

En ce qui concerne la seconde section de la RN 11, jusqu’à Hay Mohammadi sur 9,3 km, l’avancement physique est estimé à 76% en deux voies 2×2. Outre la troisième section en cours de construction, les études de la quatrième section sont en cours de réalisation. C’est cette section qui permettra de doter le complexe portuaire d’Agadir d’un troisième accès. Avec l’achèvement des travaux de liaison entre l’aéroport Al Massira et le port d’Agadir, le temps du trajet, surtout pour le poids lourd de transport de marchandises, sera réduit, en supprimant les goulots d’étranglement engendrés par la circulation des camions dans les principales artères de la ville.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page