Maroc

PLF/Médicament: « la fabrication locale est condamnée par cette mesure ! » (VIDEO)

Lundi 20 novembre, le journal Les ÉCO a organisé une table ronde concernant l’impact du PLF 2024 sur l’industrie pharmaceutique. Les intervenants sont Mohamed Houbachi, président de l’AMMG (Association Marocaine Du Médicament Générique), Mohamed El Bouhmadi, président de la FMIIP (Fédération Marocaine de l’Industrie et de l’Innovation) et Mohamed Boughaleb, expert-comptable et commissaire aux comptes.

Quel est le poids de l’industrie pharmaceutique au Maroc ? Comment les industriels ont réagi à l’annonce de la suppression de la TVA sur les médicaments qui figure dans le PLF 2024 ? Pourquoi cette mesure risque de pénaliser l’ensemble du secteur (selon eux) ? Qu’ont-ils dit aux Parlementaires pour plaider leur cause ? Autant de questions que nous avons posé à nos invités dans cette première partie.

« Nous avons été surpris de cette exclusion, alors que l’on milite pour la fabrication locale (…) Nous n’avons pas été consultés, c’est peut-être un oubli. Nous sommes donc allés voir, lundi 20 novembre, les partis politiques qui ont compris nos doléances », déclare Mohamed Houbachi. Selon lui, la fabrication locale est condamnée par ce projet de la non déductibilité de la TVA et le Maroc sera forcément moins compétitif à l’export.

Mohamed El Bouhmadi pense que l’Etat ne devrait pas sacrifier l’investissement industriel. « La TVA telle qu’elle a été programmée dans le PLF va réduire notre compétitivité », explique-t-il. Selon nos intervenants, la souveraineté sanitaire et l’emploi vont être directement impactés. Plus de détails dans cette vidéo.

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page