Maroc

Permis de conduire : 1.000 questions-réponses au lieu de 600

La nouvelle base de donnés de l’enseignement de la conduite, qui doit entrer en vigueur après le lancement d’une étude, devrait recenser 1.000 questions-réponses. La mise à jour prend en compte les nouvelles dispositions du Code de la route ainsi que les textes y afférents.

Le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique veut réaliser une étude sur la révision de la banque de questions-réponses de l’épreuve écrite de «l’examen du permis de conduire». Il était temps de revoir le contenu d’une formation au Code de la route qui a besoin d’être actualisée. Les comportements sur les routes n’en seront qu’améliorés. Un benchmark avec trois pays sera nécessaire dans ce cas de figure, selon les termes de l’appel d’offres portant sur l’étude. L’objectif est de formuler 1.000 questions-réponses en prenant en compte toutes les situations possibles avec prise en charge des nouvelles technologies de la formation. Sachant que le facteur humain représente la première cause de mortalité et d’accidents de la route, il serait judicieux d’agir aussi sur l’aspect comportemental. En tout cas, les améliorations obtenues jusqu’ici l’ont été pour des raisons coercitives.

En améliorant le contenu de la formation et la manière avec laquelle elle est dispensée, il y a de fortes chances que les comportements changent. Le système actuel d’examen théorique en vigueur pour l’obtention du permis de conduire se base sur une banque de 600 questions/réponses. Datant de 2004 et se basant sur les dispositions de l’ancien Code de la route, elle est désormais désuète.

En revanche, la loi n°52-05 portant Code de la route, entrée en vigueur le 1er octobre 2010, a consacré de nouvelles dispositions. Ces derniers portent essentiellement sur le permis de conduire, les véhicules, la conduite professionnelle, les règles de circulation et les infractions et sanctions. Par ailleurs, le nouveau code a consacré le principe de mise en place du programme national de l’enseignement de la conduite des véhicules.

Pour montrer tout l’intérêt porté à l’enseignement de la conduite, rappelons que le ministère a mis en place un programme d’action intégré via un contrat-programme conclu avec les auto-écoles. Ledit programme prévoit entre autres la révision de la banque des questions/réponses de l’examen théorique du permis de conduire. Les nouvelles thématiques et questions permettront d’incorporer les nouvelles dispositions de la loi n°52-05 précitée et les textes retenus pour son application. Idem pour les thématiques et les objectifs pédagogiques issus du programme national de l’enseignement de la conduite, dans l’épreuve théorique de l’examen du permis de conduire.  

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page