Maroc

Numilog à la conquête du secteur logistique

Numilog, filiale d’un grand groupe algérien, a fait son entrée sur le marché national en septembre dernier.Quelques mois après le démarrage officiel de ses activités, son directeur général, Arsène Mohamed Stili, fait le point sur les motivations derrière cette implantation.


Un groupe algérien à la conquête du marché logistique marocain. Voilà ce qui peut résumer les ambitions du groupe Cévital à travers sa filiale Numilog. La PME a fait son entrée en septembre dernier sur le marché national et affiche déjà de grandes ambitions : «être dans le top trois des opérateurs logistiques au Maroc à l’horizon 2018». La structure s’inspire de l’expérience Numitor, qui connaît un développement important ces trois dernières années. «De 2012 à 2015, nous sommes passés à 1.300 personnes en Algérie avec plus de 100.000 m2 de plateformes logistiques et 700 camions en propre», explique Arsene Mohammed Stili, directeur général de Numilog. Au Maroc, Numilog a été créée pour gérer la logistique de toutes les marques du groupe. Au-delà du marché algérien, l’entreprise se fixe pour objectif en 2016 de s’ouvrir vers d’autres clients, à savoir les grandes multinationales.

Le Maroc, vivier d’opportunités

«En nous implantant au Maroc, nous nous sommes basés sur une motivation principale, celle d’accompagner sur le marché marocain notre filiale électroménager, Brandt Maroc, dans la mesure où nous ne pouvons pas concevoir que ce soit un autre prestataire qui gère notre filiale. Dans ce sens, nous saisissons cette occasion pour développer d’autres activités sur ce même marché», note Arsene Mohammed Stili. En clair, le groupe s’ouvre à l’international pour exporter ses produits en mettant en place le réseau logistique nécessaire. Outre ces considérations internes, la PME semble avoir décelé un vivier d’opportunités sur le marché national. Le pays présenterait en effet un potentiel de business avec d’autres entreprises industrielles. «Aujourd’hui, le marché marocain exprime un besoin provenant notamment du secteur industriel, de l’agroalimentaire mais aussi des produits manufacturiers», se réjouit Arsene Mohammed Stili. Dans sa stratégie de développement sur le marché national, Numilog mise sur des solutions globales proposées à ses clients, notamment les multinationales, les PME et les sociétés du groupe. Cependant, il faudra composer avec une concurrence féroce et déjà bien installée.

Deux concurrents de taille
Dans le cas de Numilog, il s’agit de deux types de concurrents tout aussi agressif l’un que l’autre. Le premier, à savoir l’informel, constitue de 70% du marché du transport. Le second est composé de poids lourds du secteur qui évoluent ces dernières années à travers des stratégies visionnaires et qui comptent parmi leurs clients les plus grandes multinationales implantées au Maroc. Pour se démarquer, le management de Numilog est confiant : «pour nous différencier, nous nous appuyons à la fois sur la partie technique mais aussi sur la partie humaine. Nous allons nous appuyer sur nos technologies; nous comptons nous appuyer sur des investissements concrets». Numilog se fixe comme objectif d’investir dans l’achat de camions ou encore dans l’acquisition d’une plateforme pour in fine proposer des tarifs compétitifs à ses clients. «L’avantage de la PME, c’est que les décisions se prennent très rapidement et que nous sommes une PME familiale structurée selon le modèle des multinationales, ce qui nous permet d’opérer des investissements dans une démarche très réactive en fonction des besoins du marché», souligne Stili. Dans un premier temps, Numilog envisage de louer des entrepôts jusqu’à ce que Brandt Maroc se soit stabilisé en termes de volumes, de capacités avant d’acter de nouveaux investissements. «Nous y allons graduellement et toujours selon le besoin sans faire d’investissements aléatoires. Pour Brandt, nous allons investir en 2016 pour acquérir dix camions avant d’entamer la réflexion sur les besoins en transport avant de lancer les achats en 2017», explique le management. En attendant le déploiement de la vision stratégique et des investissements y afférents, Numilog se fixe comme objectif d’intégrer dans son portefeuille-clients des opérateurs industriels clés.

Deux secteurs en ligne de mire
L’automotive et l’aéronautique sont les deux secteurs sur lesquels mise Numilog. De l’avis du directeur général, Numilog vise les zones franches comme Tanger Med ou encore Kénitra. «Il s’agit d’un secteur très important en termes de demandes logistiques et nous voudrions intégrer leur chaîne de valeur en gérant la prestation de fin de chaîne, le transport de livraison de matières premières ou encore des véhicules si besoin». Pour ce faire, Numilog mise sur une offre «customisée». Notons que d’autres géants de ce secteur sont installés à Nouaceur, à savoir Airbus, Bombardier, Stelia… et ces noms figurent dans la liste des clients potentiels visés par la PME algérienne. «Nous voudrions être le hub des sites industriels principaux à Tanger, Kénitra où l’on a tous les équipementiers», explique Arsène Mohammed Stili. Outre ces deux secteurs : Numilog vise également des clients consumer et ceci en se différenciant toujours de la concurrence et en se spécialisant dans le co-packaging.

Il s’agit plus concrètement de la gestion des retours du PLV, qui sont des niches assez complexes sur lesquelles Numilog oriente son offre, qui se veut aussi régionale. Dans la dernière actualité de Numilog, deux centres logistiques régionaux (CLR) sont sur le point d’être lancés dès avril prochain. Un premier CLR à Meknès (en avril) et un second à Tanger, en mai prochain. Ces centres logistiques régionaux sont les deux premiers de 15 CLR devant être déployés d’ici septembre sur Marrakech, Fès ou encore à moyen terme Oujda. «Nous avons aujourd’hui très peu de sites régionaux et cette stratégie régionale vise à répondre justement au besoin du client», explique le management. Plus encore, Numilog se fixe pour objectif d’étudier de plus près les opportunités que pourrait offrir un CLR à Dakhla. 

2016

Une année charnière pour Numilog Maroc.
Trois objectifs : se faire connaître, développer sa stratégie de communication et constituer les équipes de la future structure en vue de répondre à des appels d’offres.

2017

Année du développement avec de nouveaux investissements à l’étude.

2018

Numilog se lancera définitivement dans les investissements propres dans l’immobilier et les camions.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page