Maroc

NOVACT défend la Coordination Maghrébine des Organisations des Droits Humains (CMODH)

Suite à l’accusation de détournement de fonds proférée par l’eurodéputé français Gilles Pargneaux, à l’encontre du trésorier de la Coordination Maghrébine des Organisations des Droits Humains (CMODH), Mohamed Ennouhi, l’ONG espagnole NOVACT est montée au créneau pour démentir ces allégations relayées par certains médias.

En sa qualité de partenaire du CMODH sur le projet « KHOTWA » qui est financé par Commission Européenne, la NOVACT, qui coordonne par ailleurs ce projet, a tenu a rappeler qu’elle est soumise aux règles de reddition des comptes et de la transparence dans la gestion des fonds des bailleurs ; qu’il s’agisse des Nations Unies, de l’Union Européenne ou du Gouvernement espagnol.

La NOVACT a indiqué qu’elle est soumise périodiquement à des audits externes à travers l’entreprise AUDIAXIS Auditors, entreprise agréée par la Commission européenne.

De ce fait, le projet européen KHOTWA, dans lequel la CMODH est partenaire, a été soumis à un processus d’audit interne propre à chacune des organisations partenaires et un rapport final a été communiqué à Commission européenne. Enfin, la NOVACT atteste de la bonne gestion de la CMODH et maintient sa totale confiance en cette ONG ainsi que son trésorier, Mohamed Ennouhi, accusé à tort de détournement de fonds.

 

 

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page