Maroc

Mort dans un chantier à Agadir: L’entreprise El Oillaf apporte des précisions

L’effondrement partiel de la toiture d’un immeuble en chantier est survenu ce samedi, à la zone Founty, à Agadir./DR

 
Contrairement aux informations relayées, l’effondrement partiel, survenu ce samedi, à la zone Founty, de la toiture d’un immeuble (2e étage), en cours de réalisation, est entraîné par une erreur technique et humaine et non pas une tricherie sur le dosage de matériaux de construction. 


«En aucun cas, il ne s’agit d’une tricherie sur le dosage de matériaux de construction, mais d’une erreur technique et humaine qui a entraîné le glissement soudain de coffrage en bois au niveau du deuxième étage d’un immeuble en cours de construction à la zone Founty à Agadir». C’est du moins ce qui ressort d’un communiqué rendu public, ce dimanche, par l’entreprise El Oillaf, chargée de la réalisation du projet résidentiel «Agadir Bay». Elle explique ainsi les raisons de l’effondrement partiel, survenu ce samedi, de la toiture d’un immeuble en cours de réalisation à la zone Founty. 

Dans le détail, c’est le déséquilibre d’un stabilisateur temporaire, servant d’appui, qui a provoqué le basculement du coffrage en bois lors de déversement du béton armé. 

En attendant les résultats détaillés de l’enquête judiciaire ouverte pour déterminer les causes de cet accident de travail, un ouvrier a déjà trouvé la mort, selon l’entreprise chargée de la réalisation dudit projet tandis que quatre autres ont été blessés et transférés à l’hôpital Hassan II pour y être examinés. Ils sont sortis le jour même de l’hôpital. 

L’entreprise El Oillaf, opérant dans le secteur du BTP à Agadir, a annoncé également qu’elle est en situation légale et que l’ensemble de ses ouvriers sont assurés, ainsi que le matériel de construction installés dans ses chantiers. Par ailleurs, le projet résidentiel qui a enregistré cet accident s’étend sur une superficie égale à 66 ha.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page