Maroc

Maraîchage : 11,4 millions de tonnes d’ici 2030

Le contrat-programme de la filière maraîchère vise l’accroissement de la production à 11,4 millions de tonnes en 2030, contre 7,4 millions en 2020. Avec une extension de 57.000 ha, la superficie devrait passer de 251.000 ha en 2020 à 308.800 en 2030. 

Les producteurs exportateurs du secteur maraîcher primeur veulent éviter de revivre le scénario de ces dernières années, surtout avec l’avancée du Ramadan vers la période hivernale. Le contrat-programme de la filière entend porter la production maraîchère à 11,4 millions de tonnes en 2030.

Cette dernière était de 7,4 millions en 2020. Avec une extension de 57.000 ha, la superficie cultivée passera de 251.000 à 308.800 ha. 20.200 ha seront conduits sous serre, pour un objectif de 2,5 millions de tonnes à l’export à l’horizon 2030 (contre 1,2 million en 2020).

Dans le détail, la déclinaison des deux fondements de la stratégie agricole Génération Green au niveau de la filière maraîchère générera un investissement global de 8,42 MMDH pour la mise en œuvre des actions prévues dans le cadre du Contrat-programme 2021-2030 avec la FIFEL (Fédération interprofessionnelle marocaine de production et d’exportation des fruits et légumes).

Cette dernière mobilisera 5,15 MMDH de ce montant alors que l’État assurera 3,27 MMDH sous forme de contributions, à travers les investissements du secteur privé et la mise en œuvre de la stratégie Génération Green. Pour rappel, ce plan prévoit l’autonomisation des interprofessions et des chambres professionnelles, et ce, avec la gestion directe de 30% du budget public par les interprofessions agricoles via le système de contractualisation.

Les aides maintenues pour le secteur
Pour atteindre ces objectifs, l’État s’est engagé à maintenir plusieurs aides accordées au secteur, notamment l’utilisation des serres pour le développement des cultures maraîchères, la poursuite de l’appui accordé à l’équipement des exploitations en système d’irrigation localisée ainsi que l’utilisation du filet de protection contre les insectes. À cela s’ajoute l’acquisition de capsules de phéromones pour la lutte contre les invasions de tuta absoluta dans un contexte où les virus exercent plus de pression sur la filière, entrainant des pertes conséquentes et une hausse des prix.

Aussi, dans le cadre du développement de la valorisation des produits maraîchers, le contrat-programme de la filière ambitionne de renforcer les capacités de conditionnement, de stockage frigorifique, et de transformation en vue d’atteindre, à l’horizon 2030, un taux de stockage de 15% contre 10% en 2020.

Ce qui passe par l’extension des unités existantes et la création de nouvelles unités. Il est question aussi d’atteindre un taux de conditionnement de 35% contre 25% en 2020 et un taux de transformation de 10% contre 5% en 2020 grâce à la réalisation de nouvelles unités de transformation.

Contrat-programme 2009-2020 : objectifs atteints
Le contrat-programme 2009-2020, dont l’un des piliers concernait la mise à niveau de la filière maraîchère destinée à l’exportation dite de primeurs, visait une superficie cultivée de 53.000 ha et une production de 3,2 millions de tonnes (dont 1,7 million destiné à l’export). Le tout pour un investissement de 21 MMDH et la création de 40 millions de journées de travail.

En 2020, date d’achèvement du Plan Maroc vert, les objectifs fixés ont été atteints. On note ainsi une amélioration de 32% de la superficie de primeurs à 40.000 ha environ, générant une production moyenne de 2,3 millions de tonnes dont 1,15 million exporté, avec une diversification des produits. Quant aux investissements, ils ont été évalués à 16,7 MMDH avec une valeur ajoutée de 5,2 MMDH et la création de 32 millions de journées de travail. Concernant le maraîchage global, la superficie a atteint 251.000 ha en 2020, permettant une production de 7,4 millions de tonnes dont 1,2 million à l’export.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Visas Schengen: rien ne va plus entre le Maroc et la France



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page