Maroc

L’irrésistible montée du dollar suivie de très près par le Maroc

Le Maroc réalise près de 65% de ses échanges extérieurs avec l’Europe. Pour autant, le billet vert occupe une part plus importante dans la facturation que ne le reflète les échanges du Royaume avec la zone «dollar». À l’impact des exportations des phosphates et dérivés et de l’import de l’énergie, il faut ajouter l’explosion du commerce avec la Chine. Et ce mouvement devrait se poursuivre.  La hausse actuelle du dollar, nourrie en partie par les divergences entre la Fed et...

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez vous pour lire cet article ainsi que tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Déjà abonné connectez vous ICI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page