Maroc

Liquidité bancaire : relative stabilité du marché secondaire

Le marché monétaire a vu le déficit de liquidité bancaire se creuser davantage la semaine dernière. Le marché primaire a enregistré une faible émission de titres par le Trésor, tandis que le marché secondaire présente une stabilité relative.

Au terme de la semaine écoulée, le secteur bancaire fait face à un creusement du déficit de liquidité moyen de +0,98%, portant le solde à un déficit de -117,1 milliards de dirhams (MMDH). Selon le Fixed Income Weekly de BMCE Capital Global Research (BKGR) couvrant la semaine passée, cette situation s’inscrit dans un contexte où les avances 7 jours de la Banque centrale connaissent une augmentation significative, atteignant désormais 48,6 MMDH après une hausse de 4,070 MMDH. Concomitamment, les placements du Trésor enregistrent une nette augmentation, atteignant un encours quotidien maximal de 19 MMDH au 6 décembre, comparé à 16,1 milliards lors de la période précédente.

Dans ce contexte, le Taux moyen pondéré (TMP) se stabilise à 3%, tandis que le Taux du marché interbancaire MONIA (Moroccan overnight index average : indice monétaire de référence au jour le jour, calculé sur la base des transactions de pensions livrées ayant comme collatéral les bons du Trésor), connaît une légère avancée à 2,936%. La dernière séance d’adjudication du Trésor a également eu un impact notable. Une seule levée sur la ligne à 2 ans a été réalisée pour un montant de 100 MDH, au taux limite de 3,370%. Cette opération a induit une baisse du taux primaire de -4,3 points de base (pdb) sur cette maturité.

Concernant le marché secondaire, les taux secondaires ont enregistré les plus fortes variations à la baisse sur la ligne à 20 ans (-2,6 pdb) et sur la ligne à 10 ans (-1,7 pdb), témoignant d’une relative stabilité, malgré le contexte de creusement du déficit de liquidité.

Prévisions de la semaine
Pour la période à venir, les prévisions monétaires indiquent que Bank Al-Maghrib devrait intensifier son intervention sur le marché monétaire. Une injection de 52,1 MMDH sous forme d’avances à 7 jours est envisagée, dépassant ainsi les 48,6 milliards de la semaine précédente. Pour ce qui est des prévisions obligataires, compte tenu de la situation apparemment confortable du Trésor et de la faiblesse de ses besoins pour la fin de l’année, les taux devraient maintenir leur orientation actuelle, se consolidant davantage à la baisse. Cette perspective est renforcée par le consensus du marché, anticipant le maintien par la Banque centrale de son taux directeur au niveau actuel à l’issue de la dernière réunion de son comité de politique monétaire en 2023. 

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page