Maroc

Les victimes de «Gdim Izik» se constituent en partie civile

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les victimes des événements de «Gdim Izik» peuvent désormais se constituer partie civile, après que cette affaire a été déférée devant la Cour d’appel de Rabat, a affirmé le secrétaire général du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), Mohamed Sebbar.

Les victimes qui ne pouvaient pas se constituer partie civile devant le tribunal militaire, disposent maintenant de cette possibilité grâce à l’amendement de la loi et la présentation de tous les accusés devant la Cour d’appel de Rabat, a indiqué Sebbar.
La présentation des accusés des événements de Gdim Izik devant la Cour d’appel de Rabat fait suite à un mémorandum présenté par le CNDH en juillet dernier pour l’amendement de la procédure du jugement rappelant que l’ensemble des personnes impliquées dans ces événements tragiques étaient poursuivies devant la justice militaire.


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page