Maroc

Les chiffres édifiants de la rentrée scolaire

L’Académie régionale d’éducation et de formation de Fès-Meknès vient de publier ses statistiques. les détails…


Situation «compliquée» pour le secteur de l’enseignement scolaire dans la région Fès-Meknès. D’après les statistiques dévoilées dernièrement par l’Académie régionale d’éducation et de formation de Fès-Meknès (AREFM), 1.152 fonctionnaires relevant du secteur de l’enseignement dans la région ont atteint l’âge légal de la retraite en 2015-2016. Par ailleurs, ils étaient 865 enseignants à opter pour le départ anticipé en 2015-2016,  contre 560 en 2014-2015. Les chiffres de l’AREFM montrent que 2.093 fonctionnaires ont été mis en retraite avant l’âge légal et ce, pour des raisons d’ordre professionnel, personnel ou réglementaire. Les fonctionnaires ayant atteint l’âge légal de la retraite (30 ans en service actif ou plus) sont répartis entre 338 à Fès, 263 à Meknès, 75 à Sefrou, 53 à Taza et 40 à El Hajeb. Concernant les infrastructures, Mohamed Dali, directeur de l’Académie régionale d’éducation et de formation,  précise qu’au titre de l’année scolaire 2016-2017, ce sont 11 nouvelles écoles qui ouvrent leurs portes, portant le nombre des établissements scolaires de 1.411 à 1.422, dont 495 établissements privés. Le nombre des annexes scolaires a été porté à 1.594 au niveau des différentes communes de la région. «Pour faire face à l’abandon scolaire, notamment en milieu urbain et au niveau des zones enclavées, nous avons contribué avec l’aide du ministère à la construction de quatre nouveaux internats dont le nombre a atteint cette année 122», précise Mohamed Dali.

Le privé domine
Dans la région, et en se basant sur les mêmes statistiques, l’on constate la prédominance du secteur privé en matière d’enseignement scolaire. En effet, le secteur public a capté 1,3% d’inscrptions en plus, quand le privé a profité d’une hausse de 3,9% des nouvelles inscriptions. Ce n’est pas tout, cette année, le nombre d’élèves a atteint 76.906 au niveau de l’enseignement public avec une hausse de 2,1%, alors que dans l’enseignement privé, ce nombre a atteint 101.812 élèves (+4,6%). Le nombre de classes à forte densité d’occupation (plus de 45 élèves) va augmenter de 33,22% sur Fès, 18,55% à Meknès, 8,79% à Moulay Yacoub, 5,33% sur Taza, 5,16% à El Hajeb, 2,49% àTaounate, 2 ,22% à Sefrou, 2% à Ifrane et 1,04% sur Boulemane. Il faut noter que le nombre d’élèves à besoins spécifiques inscrits dans divers établissements au cours de l’année scolaire en cours s’élève à 632, un volume en augmentation de 46% par rapport à la saison dernière, alors que le nombre de classes est passé de 40 à 50, soit une hausse de 35%.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page