Maroc

Lamia Tazi: « J’espère que nous sommes conscients de la chance que nous avons… »

Entretien avec Lamia Tazi. PDG de Sothema et Secrétaire générale de la Fédération marocaine de l’industrie et de l’innovation pharmaceutiques (FMIIP) .

« Cette pandémie nous a permis de faire un exercice qui était jusque-là occulté par plusieurs d’entre-nous, à savoir l’introspection. Nous avons vu combien étaient précieuses les simples choses de la vie dont nous profitions tous les jours comme le fait de sortir, se promener, partager des moments avec sa famille, travailler, voyager, etc. Pour l’industrie pharmaceutique, la pandémie a été un crash test au Maroc et dans le monde. Pour notre industrie locale, considérée comme infrastructure d’importance vitale, la pandémie a imposé un double challenge : maintenir la livraison du marché marocain en médicaments, notamment ceux rentrant dans le protocole de traitement de la Covid-19 ( anti-allergiques, antibiotiques, sérums…) et préserver la santé de nos collaborateurs en évitant toute contamination au sein de nos sites de production. Nos laboratoires ont procédé à l’activation de Plans de continuité d’activité et ont rapidement migré plusieurs activités vers le digital, comme pour l’information médicale. Bref, notre industrie a démontré une résilience remarquable durant la pandémie en évitant à notre pays une catastrophe sanitaire. J’espère que nous sommes conscients de la chance que nous avons d’être Marocains. Notre pays a su anticiper par une infrastructure solide et une anticipation hors pair comme pour la vaccination. J’espère surtout que ces acquis seront maintenus, voire soutenus ».


propos recueillis par Aziz Diouf / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page